Burundi-Une centaine de combattants venus de RDC tués par l'armée

le
0

(Répète signature, le reste sans changement) BUJUMBURA, 5 janvier (Reuters) - L'armée burundaise a dit lundi avoir tué, en une semaine de combats, 95 membres d'un groupe armé non identifié venu de République démocratique du Congo (RDC). Deux militaires et deux civils ont également été tués dans les affrontements, qui ont eu lieu dans la province de Cibitoke (nord-ouest), à la frontière avec la RDC, a déclaré le colonel et porte-parole de l'armée Gaspard Baratuza. Neuf assaillants ont été capturés, mais ils ont jusqu'ici refusé de révéler le nom du groupe auquel ils appartiennent ou leurs motivations, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. L'armée les soupçonne cependant d'être burundais, car ils s'expriment en kirundi, une langue locale. S'appuyant sur des documents saisis par les militaires, le colonel Baratuza a déclaré que le groupe prévoyait d'installer une base dans la forêt de Kibira (nord) d'où il aurait lancé des attaques. Le Burundi connaît d'importantes échéances électorales cette année puisque s'y succéderont des élections législatives et locales le 26 mai, une présidentielle le 26 juin et des sénatoriales le 17 juillet. (Patrick Nduwimana et Duncan Miriri; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant