Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

le
0

Un mois jour pour jour après le début des manifestations au Burundi La France suspend sa coopération dans le domaine de la sécurité. Isolé sur la scène internationale, le président burundais rejette les pressions étrangères et en appelle à la "solidarité nationale" pour financer les élections.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant