Burundi-Négociations entre gouvernement et opposants suspendues

le
0

BUJUMBURA, 19 juillet (Reuters) - Les pourparlers entre le pouvoir burundais et le opposants, destinés à trouver une issue à la violente crise politique qui secoue le pays, ont été suspendues dimanche en l'absence des représentants du gouvernement, a fait savoir le médiateur. Crispus Kiyonga, le ministre ougandais de la Défense qui présidait ces discussions, a affirmé qu'il ignorait pourquoi les émissaires du gouvernement ne s'étaient pas présentés et a ajouté que les tractations reprendraient dès tous les négociateurs seraient présents. Le pays traverse une période de troubles depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril qu'il comptait briguer un troisième mandat à l'occasion du scrutin de mardi prochain. Cette décision, que ses opposants jugent contraire à la Constitution, a déclenché des semaines de contestation et abouti à la mort de plusieurs dizaines de manifestants ainsi qu'à un coup d'Etat avorté au mois de mai. Le chef de l'Etat s'abrite derrière une décision de justice pour affirmer qu'il peut bien présenter sa candidature. (Clement Manirabarusha; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant