Burundi-La vice-présidente de la Commission électorale aurait fui le pays

le , mis à jour à 13:06
0

BUJUMBURA, 30 mai (Reuters) - La vice-présidente de la Commission électorale du Burundi, Spes-Caritas Ndironkeye, a fui le pays, a fait savoir samedi son entourage, sur fond de crise politique provoquée par la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. "Elle a fui le pays en compagnie de sa fille", a déclaré un proche de Ndironkeye, qui a tenu à garder l'anonymat. Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Commission électorale (Ceni), a dit avoir reçu des informations analogues mais a ajouté ne pas avoir la preuve qu'elle ait bel et bien quitté le pays. On ignore si l'absence de Ndironkeye, au cas où elle viendrait à être confirmée, aura un impact ou non sur les élections législatives et les élections locales, prévues la semaine prochaine, et sur la présidentielle du 26 juin. Jeudi, l'Union européenne et l'Eglise catholique burundaise se sont retirées du processus d'observation de ces scrutins, estimant qu'ils ne pourraient pas être équitables étant donné les violences qui se poursuivent et la répression à laquelle les médias sont soumis. Les dirigeants de la Communauté de l'Afrique de l'Est doivent se retrouver dimanche en Tanzanie pour un sommet consacré à la crise politique au Burundi. (Clément Manirabarusha; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant