Burundi :des habitants fuient les quartiers contestataires après l'ultimatum des autorités aux insurgés

le
0

Les Etats Unis s'alarment de la situation au Burundi. Washington craint une flambée de violence après l'ultimatum adressé lundi par les autorités. Le président Nkurunziza a donné jusqu'à samedi aux insurgés pour déposer les armes. De nombreux habitants des quartiers réputés contestataires de la capitale ont choisi de fuir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant