Burqa : un contrôle d'identité tourne mal à Marseille

le
4
Des policiers, qui tentaient de contrôler l'identité d'une jeune femme voilée, ont été pris à partie par une cinquantaine de personnes dans le IIIe arrondissement de la ville.

Quatre personnes ont été interpellées, dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille, pour avoir frappé des policiers qui souhaitaient contrôler l'identité d'une jeune femme voilée.

Il est aux alentours de minuit, deux policiers patrouillent dans le troisième arrondissement de la ville, près de la mosquée Es-Suna. Ils aperçoivent alors une femme vêtue d'une burqa. Comme la loi les y autorise, ils décident de contrôler son identité. Quand les agents aborde la jeune femme, elle se met à crier et tente de frapper l'un d'entre eux. Selon le procès-verbal des policiers, Louise-Marie, âgée de 18 ans, aurait déclaré qu'elle refusait de se soumettre au contrôle d'identité «sous prétexte qu'elle ne reconnaît pas la loi française».

«La police ne fait pas la loi ici»

Aussitôt, un homme d'une quarantaine d'années, Michel, intervient pour aider la jeune femme. Selon le PV, il crie «qu'il est chez lui et que la police ne fait pas la loi ici». En quelques minutes, prè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • docteur7 le jeudi 26 juil 2012 à 14:55

    C'est marrant, la dépêche reuters ne parle pas de 50 personnes ... Qui manipule l'opinion ?

  • bercam01 le jeudi 26 juil 2012 à 14:46

    Bienvenue au Frankistan, pays d'esclaves...

  • pasfacil le jeudi 26 juil 2012 à 14:40

    vous avez voulu la gauche et bien vous l'avez !

  • pasfacil le jeudi 26 juil 2012 à 13:05

    charter voilà la solution