Burkini : Valls approuvé à droite et critiqué à gauche

le , mis à jour à 11:46
8
Burkini : Valls approuvé à droite et critiqué à gauche
Burkini : Valls approuvé à droite et critiqué à gauche

Manuel Valls a pris position face aux polémiques interdictions du burkini sur la plage, qui se multiplient ces derniers temps. Dans une interview accordée à La Provence, publiée ce mercredi, le Premier ministre déclare : « Je soutiens (les maires) qui ont pris des arrêtés, s'ils sont motivés par la volonté d'encourager le vivre ensemble, sans arrière-pensée politique ». Cette déclaration suscite de nombreuses réactions ce mercredi matin, à droite comme à gauche, d'Henri Guaino à Benoît Hamon, en passant par Thierry Solère et le PCF.

 

Le député Henri Guaino (LR), invité ce matin sur RTL, a semblé rejoindre l'avis du chef du gouvernement. « Je comprends les maires (qui interdisent le port du burkini sur les plages) », a affirmé l'élu Les Républicains (LR) de la troisième circonscription des Yvelines. Je ne suis pas particulièrement convaincu par l'argument de la laïcité, qui ne me paraît pas très fondé. »

 

Par contre, le candidat à la primaire à droite a estimé que « l'argument de l'ordre public, lui, est un bon argument. Je pense que dans la situation actuelle, il est temps de mettre un terme à certains comportements. »

 

 

Selon Henri Guaino, « cette affaire est une question de civilisation ». Pour lui, le danger vient d'« une forme de séparatisme culturel, social, identitaire ». Des scissions utilisées par des « extrêmes », des « fanatiques », « des cinglés qui cherche à diviser », d'après l'ancienne plume de Nicolas Sarkzoy, précisant qu'il ne « (parlait) pas du tout du paysage politique français ».

« En Arabie saoudite, une femme ne se baigne pas seins nus ou en string. En France, on ne se baigne pas avec une burqa sur la plage. »

Thierry solère

Thierry Solère, député LR des Hauts-de-Seine, a lui aussi salué la position du Premier ministre : « Si Manuel Valls comprend la position de David Lisnard (maire LR de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 4 mois

    mucius "le ferait mieux est l'ennemis du on a bien fait ":)

  • M7163258 il y a 4 mois

    M418 le sujet n'est pas à comparer des vêtements, il est essentiellement là: "Le Burkini comme le voile sont les fers-de-lance de l'islamisme ce n'est pas moi qui le dit mais Erdogan, ce dernier a ré islamisé la Turquie en introduisant le port du voile à l'université, dans la fonction publique, dans les écoles...

  • M7163258 il y a 4 mois

    mucuis Restez svp dans le sujet et arrêtez de dénigrer systématiquement la France et les Français Les 'on ferait mieux" c'est fatiguant, aucun sujet ne peut être traité puisque nous ferions toujours mieux de faire autre chose...

  • mucius il y a 4 mois

    C'est vrai que la France et les Français deviennent ridicules polarisés sur des détails alors que leur situation économique ne fait que s'empirer depuis des années. Ca doit être ça la décadence. Laissons chacun s'habiller comme il l'entend et engageons les vrais réformes (fiscalité éducation justice police). Des réformes simplificatrices par pitié et non des centaines de pages de lois supplémentaires inutiles genre Khomri burkini and so on.

  • M9244933 il y a 4 mois

    Ayant vécu des années dans le Maghreb, voici ce que nous avons entendu de plusieurs femmes : elles ne mettaient le voile- voire plus- que pour ne pas être importunées (restons polis) par les hommes. Voulons-nous les abandonner à leurs pressions sociales et à la soumission que les femmes chez nous ont combattues depuis des générations ?

  • JODHY il y a 4 mois

    regarde comment s'est crée le Pakistan

  • JODHY il y a 4 mois

    cher M4189758 : il faut se projeter plus loin , ça commence par la burka, puis les piscines réservé aux femmes, puis les repas de cantines, puis ce fameux burkani , et puis un jour comme en serbie ils te diront dégage on est chez nous

  • M4189758 il y a 4 mois

    JPi - Il n'y a pas qu'à l'étranger que c'est la consternation car pour moi cela démontre la petitesse de la France actuelle. Venir nous expliquer qu'un bout de ficelle entre les cuisses correspond plus aux valeurs républicaines de la France que le burkini oui c'est consternant de débilité.