Burkini : « Ils veulent qu'on soit invisibles »

le
65
Une jeune mère portant une combinaison intégrale pour se baigner, à Nice, le 17 juillet.
Une jeune mère portant une combinaison intégrale pour se baigner, à Nice, le 17 juillet.

Sur la Côte d’Azur, les membres de la communauté musulmane sont partagés entre une franche opposition aux arrêtés municipaux qui interdisent la tenue de plage et une volonté d’apaisement.

Les Saoudiennes. A-t-on seulement vu les Saoudiennes ? Celles qui sortent des limousines pour s’engouffrer dans les palaces de la Croisette et ne ressortent que pour plonger dans les boutiques de luxe qui longent la baie de Cannes (Alpes-Maritimes) ?

Celles-là ont tous les droits, Aïcha et Bouchra en sont certaines. Elles peuvent « manger halal dans les restaurants du Carlton, propriété des Qataris ». Se promener en niqab sur le bord de mer. Et, « c’est sûr, elles se baignent sur les plages privées en “burkini” », cette tenue de bain qui couvre le corps et la tête des femmes, « sans que personne n’y trouve rien à redire ! »

Les deux jeunes femmes sont attablées au New-York New-York, une belle brasserie derrière le Palais des festivals. Elles portent toutes les deux le hidjab, « depuis cinq ou six ans », précisent-elles. Mais le burkini à la plage, non. « Trop moulant », ont-elles décrété. Aux tables voisines, les clients prêtent discrètement l’oreille en entendant le mot tabou du moment.

C’est leur amie Saliha Thiriet qui les a conviés « pour discuter ». Ce n’est pas si facile. Saliha est membre du parti Les Républicains (LR) et c’est une fervente supportrice de David Lisnard, le maire (LR) de Cannes. Celui-là même qui vient de prendre l’arrêté anti-burkini sur les plages de la ville.

Le 12 août, cette quinquagénaire avenante a posté sur son compte Facebook un petit texte pour justifier la décision du maire, quelques semaines après l’attentat du 14 juillet qui a tué 85 pe...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 il y a 4 mois

    Ils se servent des droits de l'homme pour imposer dans l'espace publique les signes de leur totalitarisme religieux. De reculades en compromissions, nos gouvernants ont laissé se développer les zones de non-droit et le radicalisme; il est grand temps de réaffirmer la république.

  • YTRAM il y a 4 mois

    Fuir les ideologies totalitaires et regarder les pays où elles ont le pouvoir et ce qu'elles font à ceux et celles qui ne sont pas dans la ligne du gouvernement , bel exemple donne par la Turquie ,

  • M7403983 il y a 4 mois

    Les féministes (des bonnes g-auchistes) sont aux abonnées absentes, dès lors qu'il s'agit de vrais problèmes de société.

  • M7097610 il y a 4 mois

    mais ou sont les féministes ?

  • M645008 il y a 4 mois

    Amazihm, dit nous ce que le prophète dit de faire à ceux qui ne font pas partie des peuples du livre ?

  • acharbi1 il y a 4 mois

    Une citation d'Albert Einsteine ,le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font du mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

  • m1234592 il y a 4 mois

    Benjamin Franklin a dit : "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." il était clairvoyant lui aussi voir les accords de Munich en sept 38.

  • acharbi1 il y a 4 mois

    Il ne faut pas aller bien ,loin de l'autre côté de la Méditerranée en Algérie ,se convertir au christianisme vous envoie directement prison

  • acharbi1 il y a 4 mois

    Amazighm,tu es nous enfume avec ton prophète , il a converti au fil de l'épée 500 millions d'individus depuis l'avènement de l'islam . quant à la Djimitude c'est l'impôt et l'humiliation

  • dotcom1 il y a 4 mois

    Si elles se déguisent pour faire comme les riches saoudiennes, ca en dit long sur le sérieux de leur foi.