Burkini : au PS comme au FN, c'est feu sur Sarkozy

le
6
Burkini : au PS comme au FN, c'est feu sur Sarkozy
Burkini : au PS comme au FN, c'est feu sur Sarkozy

L'ex-président des Républicains, désormais ouvertement en campagne pour la primaire de novembre, donnait jeudi soir son premier meeting à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) devant 2 000 personnes chauffées à blanc par la chaleur et le bonheur de retrouver leur champion. Ce qu'il défend dans son livre « Tout pour la France » et cette phrase prononcée jeudi soir  - « J'affirme qu'il y a un problème d'immigration »-  constitue « un programme commun entre la droite décomplexée et l'extrême droite », selon le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, qui s'exprime dans un entretien au Monde.

 

« La manière dont il fracture le débat aura des conséquences sur la France. Dans le moment présent, politique, l'offensive de Nicolas Sarkozy qui met la question de l'islam au cœur de la primaire, n'est ni bonne pour la France, ni bonne pour la droite », a poursuivi le député de Paris sur Europe 1 ce vendredi matin. « La question de l'islam est une des questions posées à la France, elle ne doit pas être la question qui permet de ne pas poser les autres », s'est encore agacé le responsable socialiste. Le n°1 du PS préférerait que la droite salue la baisse du chômage. « J'ai comme l'impression que cela vise à ne pas parler de la réussite gouvernementale », a-t-il même glissé.

 

 

Pour Florian Philippot, Nicolas Sarkozy est « un arnaqueur ». « Les Français ne sont pas des pigeons, ce sont des coqs. Ils ne se laisseront pas arnaquer par Sarkozy », a tancé le vice-président du FN sur RMC et BFM TV. « Ces promesses, il les a déjà faites il y a dix ou douze ans. Son grand débat sur l'identité nationale en 2009-2010, qu'est-ce qui en est sorti ? Rien ! » a-t-il reproché, énumérant ensuite les décisions contradictoires de Nicolas Sarkozy au regard de ses propositions actuelles : suppression de la double peine, accueil d'un million d'immigrés pendant son mandat, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4958114 il y a 4 mois

    je comprend pas que l'ont puisse faire confiance a ce personnage !

  • phili646 il y a 4 mois

    Paul Bismuth a la crédibilité d'un voleur de poules !!!

  • M5441845 il y a 4 mois

    PS, FN... a nouveau alliés...et oui. Les futur vaincu font feu sur le futur vainqueur...

  • worsbunc il y a 4 mois

    m41 les accueillis ont vocation à etre montrés du doigt lorqu ils etablissent leur loi religieuse egemonique dans mon pays ... oui je les montre du doigt et je ne desire pas cette france là .

  • M8469310 il y a 4 mois

    Nick veux gagner. il se rappelle des armes de Lotlà... La promesse qui tue..... l'autre! Dans les couleurs de la France il oublie un peu ...trop, le Bleu, Marine, la première des trois couleurs! La France d'abord! d'un certain Jean-Marie.

  • M4189758 il y a 4 mois

    JPi - Mes parents me disaient que montrer du doigt ce n'est pas poli. Stigmatiser une catégorie de personnes en les montrant du doigt c'est de la mauvaise et très basse politique.