Burkina : les proches des victimes françaises dévastés

le
0
L'attaque au Burkina a fait au moins 29 morts. 
L'attaque au Burkina a fait au moins 29 morts. 

Parmi les 29 victimes de l'attaque d'Aqmi à Ouagadougou figurent deux Français. "Il s'agit de deux personnes originaires de l'Oise. Elles travaillaient toutes deux pour la société Scales", spécialisée dans les transports exceptionnels et basée à Saint-Ouen-l'Aumône (Val d'Oise), a déclaré Caroline Cayeux, maire de Beauvais. "Je connaissais des membres de la famille d'une des victimes, des gens sympathiques. L'un de ces membres est restaurateur dans le Beauvaisis. Je suis effondrée", a-t-elle ajouté.

Arnaud Cazier, 41 ans, marié et père d'une fille, habitait une autre petite commune, Crillon, à 17 kilomètres de la préfecture de l'Oise. "Je l'ai eu vendredi à 17h42 précisément. Il m'a appelée rapidement, car il ne voulait pas abuser de la ligne téléphonique de son employeur. Il m'a dit qu'il allait bien, qu'il allait se doucher et manger", explique son épouse en pleurs sur BFM TV. "Je ne pensais pas que ça m'arriverait. Des villes, il y a en a partout. Il faut que ça tombe sur celle-ci", déclare-t-elle stupéfaite. "En plus, mon mari ne voulait pas partir. Ce déplacement professionnel, il ne le sentait pas. Mais c'était une personne qui n'avait qu'une parole et qui la respectait", ajoute-t-elle. Les trois collègues (un Portugais a également péri dans l'attaque) s'entendaient très bien. "Ils voulaient terminer le chantier le plus rapidement possible, car ils sentaient bien que ce n'était pas un endroit pour ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant