Burkina-Le président du parlement dissout la garde présidentielle

le
0

OUAGADOUGOU, 22 septembre (Reuters) - Le président du parlement de transition du Burkina Faso, qui s'est autoproclamé dirigeant par intérim du pays, a ordonné mardi par décret la dissolution de la garde présidentielle responsable du coup d'Etat de la semaine dernière. Moumina Cheriff Sy a dit assumer la direction du pays après l'arrestation par les putschistes du président par intérim, Michel Kafando, et de son Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Les deux hommes ont depuis été relâchés après une médiation des pays de la région. "Le président de transition par intérim (...) décrète (...) que le Régiment de sécurité présidentielle est dissous", lit-on dans le décret signé par Moumina Cheriff Sy. Plus tôt dans la journée, l'armée avait lancé un ultimatum aux putschistes en leur demandant de déposer les armes avant 10h00 GMT, une demande rejetée par le chef de la junte, le général Gilbert Diendéré, qui a dit attendre le résultat d'un sommet africain programmé à Abuja, au Nigeria, dans la journée. (voir ID:nL5N11S18K et ID:nL5N11S26P ) (Mathieu Bonkoungou; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant