Burkina-Le général putschiste inculpé de crime contre l'humanité

le
1

OUAGADOUGOU, 16 octobre (Reuters) - Le général Gilbert Diendéré, à l'origine du coup d'Etat avorté le mois dernier au Burkina Faso, a été inculpé de crime contre l'humanité, a annoncé vendredi la justice militaire. Onze chefs d'accusation ont été retenus contre lui, a précisé le colonel Sita Sangaré, directeur de la justice militaire. "Le général Diendéré est poursuivi pour crimes contre l'humanité", a-t-il dit. Vingt-deux autres suspects, dont l'ancien ministre des Affaires étrangères Djibril Bassolé, sont également poursuivis, notamment pour atteinte à la sûreté de l'Etat, meurtre, dissimulation de cadavres ou fraude. "Les condamnations pourraient aller jusqu'à la peine de mort s'il est établi qu'un meurtre a été précédé de traitements cruels ou suivi d'actes de cruauté", a indiqué Sangaré. Mais il a refusé de préciser de quelle peine Diendéré et Bassolé étaient passibles. La semaine dernière, les deux hommes avaient été inculpés pour des faits moins graves. ID:nL8N1264S5 Chef du renseignement sous la présidence de Blaise Compaoré, qui a été chassé du pouvoir en octobre de l'année dernière sous la pression de la rue, le général Diendéré a conduit à la mi-septembre la tentative de putsch des soldats d'élite du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Onze personnes au moins ont été tuées et 271 autres blessées par les putschistes de la garde présidentielle. Mais le coup d'Etat, rejeté par l'opinion, a finalement tourné court après l'intervention du reste de l'armée. Un temps réfugié à la nonciature du Vatican à Ouagadougou, le général Diendéré a été livré aux autorités. La tentative de putsch a néanmoins retardé la calendrier électoral: le gouvernement intérimaire a annoncé mercredi que les élections présidentielle et législatives qui doivent achever la transition amorcée avec le renversement de Compaoré auront lieu le 29 novembre. Elles étaient initialement prévues le 11 octobre. (Nadoun Coulibaly et Mathieu Bonkoungou; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le samedi 17 oct 2015 à 11:26

    "Crime contre l'humanité"? Mise à toutes las sauces, cette expression va bientôt devenir un non-sens.