Burkina - Le général Diendéré dit rester à la tête de la junte

le
1

OUAGADOUGOU, 22 septembre (Reuters) - Le général Gilbert Diendéré, chef de la junte militaire en place depuis le coup d'Etat du 17 septembre au Burkina Faso, a déclaré mardi qu'il restait président du Conseil national pour la démocratie, le nom de l'organe créé par les putschistes, en attendant le résultat d'un sommet africain programmé à Abuja dans la journée. Lors d'une conférence de presse, l'officier a dit qu'il ne cherchait pas à gagner du temps mais qu'il agissait dans le temps qui lui était imparti. L'armée loyaliste a enjoint mardi aux putschistes de déposer les armes avant 10h00 locales (10h00 GMT). Les chefs d'Etat et de gouvernement de la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) doivent se rencontrer dans la journée à Abuja, capitale du Nigeria, pour examiner la situation. (Mathieu Bonkoungou; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mardi 22 sept 2015 à 13:48

    Sous le général, on sent l'humaniste, le démocrate. Que de leçons ces peuples africains peuvent nous donner depuis la décolonisation. Après les colons, les colonels..