Burkina Faso-Un djihadiste tué lors d'une fusillade à Ouagadougou

le
0
    OUAGADOUGOU, 23 octobre (Reuters) - La police du Burkina 
Faso a tué dans la nuit de samedi à dimanche un djihadiste lors 
d'une fusillade dans la banlieue d'Ouagadougou, et en recherche 
deux autres, a déclaré le chef des forces de l'ordre, Lazare 
Tarpaga. 
    Cet échange de tirs représente le premier accrochage 
meurtrier avec des islamistes dans la capitale depuis l'attentat 
contre l'hôtel Splendid, qui a fait 30 morts le 15 janvier et a 
été revendiqué par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). 
    Des témoins ont fait état d'un bref échange de coups de feu 
entre des policiers et un groupe d'individus tôt dimanche matin, 
à Kilwin, un faubourg du nord-ouest de la capitale burkinabè. 
    "Le groupe était constitué de Burkinabès et nos forces ont 
tué un djihadiste", a expliqué le chef de la police, en ajoutant 
que ses services étaient toujours à la recherche d'au moins deux 
individus. 
    Ce groupe était soupçonné de recruter pour le compte 
d'organisations islamistes opérant dans le nord du pays ou 
ailleurs dans la région du Sahel, a-t-il indiqué. 
    Une enquête a été ouverte sur les réseaux de recrutement et 
d'importants indices ont été recueillis d'ores et déjà, a dit la 
procureure Maiza Compaoré. 
    Le Burkina Faso jouxte à l'ouest le Mali, dont le Nord 
désertique échappe en grande partie à l'autorité de Bamako et 
sert de base à une série de milices ainsi qu'à des groupes 
djihadistes liés à Al Qaïda. 
 
 (Mathieu Bonkoungou et Nadoun Coulibaly; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant