Burkina Faso : le colonel Zida rebondit comme Premier ministre

le
0
Burkina Faso : le colonel Zida rebondit comme Premier ministre
Burkina Faso : le colonel Zida rebondit comme Premier ministre

La population burkinabè ne voulait pas de lui à la tête du régime de transition, l'armée a réussi à l'imposer comme Premier ministre. Le lieutenant-colonel Isaac Zida, qui avait pris le pouvoir dès la chute du président Blaise Compaoré, a été nommé mercredi Premier ministre du Burkina Faso par le président intérimaire Michel Kafando. La charte de la transition impose une personnalité civile à la tête de l'Etat et de l'Assemblée nationale, mais pas au poste de Premier ministre.

Tandis que le secrétaire général adjoint du gouvernement lisait le décret de nomination à la presse, ce mercredi, les deux hommes s'entretenaient au palais présidentiel. «Personnellement, je ne serais pas contre (le fait) que le lieutenant-colonel Zida puisse jouer un rôle essentiel dans la stabilisation même de ce pays et qu'il puisse véritablement avoir une ambition de Premier ministre», avait fait valoir dans la matinée Michel Kafando au micro de RFI. Le président de transition avait insisté sur «la place» nécessaire de l'armée dans la transition compte-tenu du rôle «essentiel» qu'elle a joué dans la «stabilisation» du Burkina.

Le lieutenant-colonel Zida avait pris le pouvoir quelques heures après la chute de l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré, chassé par la rue le 31 octobre dernier après trois jours d'émeutes. La société civile et l'opposition s'étaient offusquées. De nombreux Burkinabè, qui craignaient qu'il ne se maintienne au pouvoir, s'étaient montrés soulagés après la nomination de Michel Kafando. La rue avait fait savoir qu'elle ne voulait pas d'une transition militaire, l'armée du Faso ayant déjà fomenté un putsch de sinistre mémoire en'80.

Âgé de 49 ans, marié et père de trois enfants, Yacouba Isaac Zida a complété sa formation militaire en voyageant au Maroc, à Taïwan, au Canada et au Cameroun. Ancien casque bleu qui a servie en République démocratique du Congo. Poche de Blaise Compaoré, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant