Burkina Faso-Dix morts, plus de 100 blessés depuis le putsch-sce

le
0

(actualisé avec manifestations) OUAGADOUGOU, 19 septembre (Reuters) - Dix personnes sont mortes et plus d'une centaine d'autres ont été blessées dans les rues de Ouagadougou depuis le coup d'Etat de jeudi, a-t-on appris auprès d'une source travaillant dans un hôpital de la capitale du Burkina-Faso. La plupart des personnes admises sont soignées pour des blessures par balles, a dit cette source qui travaille dans le principal hôpital de Ouagadougou. Parmi les dix morts, figure un adolescent de 14 ans, a-t-elle ajouté. Samedi, des centaines de manifestants ont enflammé des pneus et érigé des barricades dans les rues de Ouagadougou afin d'empêcher les soldats du général putschiste Gilbert Diendéré de progresser dans la ville. Le président sénégalais Macky Sall a rencontré dans la nuit le général Diendéré pour tenter d'enclencher une médiation et mettre fin à la crise. "Nous devons créer une dynamique de réconciliation nationale, de pardon, arrêter la violence" a dit Macky Sall, qui préside la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), après avoir rencontré Gilbert Diendéré à huis clos. (Nadoun Coulibaly et Joe Penney,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant