Burkina Faso : Compaoré annonce qu'il quitte le pouvoir

le
0
Le président Blaise Compaoré, en juillet 2014.
Le président Blaise Compaoré, en juillet 2014.

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, confronté à une contestation populaire d'une ampleur sans précédent, a annoncé vendredi qu'il quittait le pouvoir après vingt-sept ans de règne. "Dans le souci de préserver les acquis démocratiques ainsi que la paix sociale (...), je déclare la vacance du pouvoir en vue de permettre la mise en place d'une transition", a déclaré Blaise Compaoré dans un communiqué lu à la mi-journée par une journaliste à la télévision privée BF1. Cette transition devra "aboutir à des élections libres et transparentes dans un délai maximal de 90 jours", a ajouté Blaise Compaoré. Selon la diplomatie française, Blaise Compaoré a quitté Ouagadougou. "Il est parti vers le sud. Il est toujours dans le pays. Il va vers Pô", ville proche de la frontière avec le Ghana, a-t-on indiqué à Paris. Pour Paris, Blaise Compaoré devrait pouvoir trouver un point de chute assez facilement, n'étant pas mis au ban de la communauté internationale. L'ex-chef d'État n'a pas demandé à se réfugier en France et la question d'un tel exil n'est pas d'actualité, ajoute-t-on de même source. Le chef d'état-major des armées, le général Honoré Traoré, a annoncé qu'il "assumera" à compter de vendredi ses "responsabilités de chef de l'État" du Burkina Faso, "conformément aux dispositions constitutionnelles", après le départ du pouvoir du président Blaise Compaoré. "Conformément aux dispositions constitutionnelles, constatant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant