Burkina-Des alliés de l'ancien président interdits d'élections

le
0

OUAGADOUGOU, 8 avril (Reuters) - Le gouvernement de transition du Burkina Faso a annoncé mardi avoir modifié le code électoral afin que ne puissent se présenter aux élections ceux qui avaient soutenu l'ancien président Blaise Compaoré dans sa tentative de modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat. Les ministres qui font partie du gouvernement de transition, qui restera à la tête du pays jusqu'à des élections prévues en octobre, ne peuvent, eux non plus, se présenter aux élections présidentielles. Après avoir passé 27 ans à la tête de l'Etat, Blaise Compaoré a fui son pays en octobre face à d'importantes manifestations contre sa tentative de modifier la Constitution. Selon le texte de la nouvelle loi "est interdite de se présenter aux élections toute personne qui a soutenu les changements inconstitutionnels ayant mis en péril le principe du choix démocratique (...). Cette loi s'applique aux élections de 2015 et 2016 et interdit de fait aux membres du gouvernement de Blaise Compaoré, aux dirigeants de son parti, le Congrès pour la démocratie et la progrrès (CDP), et à ses alliés de se porter candidats aux prochains scrutins. (Mathieu Bonkoungou, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant