Burkina-D'anciens alliés de Compaoré déclarés inéligibles

le
0

OUAGADOUGOU, 26 août (Reuters) - Une quarantaine de personnes liées à la coalition parlementaire qui soutenait l'ancien président Blaise Compaoré ont été déclarées inéligibles par la Cour constitutionnelle et ne pourront pas se présenter aux élections législatives prévues en octobre au Burkina Faso. Cette décision concerne notamment Eddie Komboigo, ancien parlementaire représentant le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti de Compaoré, et Gilbert Noël Ouedraogo de l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA). "Toutes les personnes qui ont soutenu un changement anticonstitutionnel entravant le principe de la transition démocratique, notamment le principe de limitation du nombre de mandats présidentiels, et conduisant à une insurrection ou à un soulèvement, sont inéligibles", déclare la Cour constitutionnelle citant le code électoral. Les électeurs burkinabés sont appelés à élire leurs députés le 11 octobre ainsi qu'à choisir un successeur à Blaise Compaoré, renversé par des manifestations de rue, lors d'une élection présidentielle qui aura lieu le même jour. Blaise Compaoré avait tenté de modifier la constitution afin de pouvoir prolonger son mandat après 27 années passées à la tête du pays. Le gouvernement de transition avait modifié en avril le code électoral afin d'exclure toute personne ayant soutenu la tentative de Compaoré de se maintenir au pouvoir. La décision avait fait l'objet d'un appel devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qui avait annulé la mesure. La Cour constitutionnelle a décidé de ne pas tenir compte de cette annulation. (Mathieu Bonkoungou et Nadoun Coulibaly; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant