Burger King veut ouvrir près de 400 restaurants en France

le
3
Burger King veut ouvrir près de 400 restaurants en France
Burger King veut ouvrir près de 400 restaurants en France

Les nostalgiques du Whopper ont déjà les papilles qui frétillent. Burger King, l'autre géant américain du fast-food, timidement revenu en France avec deux restaurants ouverts en un an, a annoncé mardi viser à moyen terme l'ouverture de 350 à 400 établissements dans l'Hexagone. L'enseigne compte bien conquérir 20% du marché du hamburger.

Déjà associé à Autogrill en France, Burger King accélère son développement grâce à une joint-venture avec le groupe de restauration français Olivier Bertrand (Angelina, Lipp, les cafétérias Eris, la brasserie du Printemps?). «Nous avons signé lundi avec Burger King la constitution d'une joint-venture», a confirmé Olivier Bertrand, PDG du groupe du même nom, majoritaire dans cette joint-venture.

Les 39 restaurants avaient fermé en 1997

Cette joint-venture représente un «vrai virage, une accélération très forte pour le groupe, c'est le coup d'envoi du déploiement de Burger King en France», assure Olivier Bertrand. «Nous visons 20% de part de marché (NDLR : du burger) en France» et «un vrai leadership produit sur le segment du burger», ajoute-t-il, se disant «très enthousiaste». Le groupe Olivier Bertrand enregistre pour sa partie restauration 270 M? de chiffre d'affaires et détient 250 établissements.

Après avoir quitté la France en 1997, fermant 39 restaurants jugés trop peu rentables, Burger King avait annoncé fin 2012 son retour dans l'Hexagone par le biais d'une alliance avec le groupe italien de concessions Autogrill. Il a ainsi ouvert un premier restaurant en décembre 2012 à l'aéroport de Marseille Provence, suivi d'un deuxième en 2013 sur une aire d'autoroute près de Reims.

Deux prochains fast-foods à Paris et en Bourgogne

Une troisième ouverture (la première à Paris) se fera le 17 décembre, gare Saint-Lazare, a rappelé mardi José E. Cil, président de Burger King pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique. Un quatrième est attendu en avril ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7712840 le mercredi 27 nov 2013 à 18:37

    Pourquoi pas ?

  • jean.coq le mercredi 27 nov 2013 à 18:06

    Et la polution ???

  • jean.coq le mercredi 27 nov 2013 à 18:05

    Ils ne doivent pas compter sur moi comme client ...