Burgas offre aux Russes «un pied en Europe»

le
0
La cité balnéaire bulgare sur la mer Noire est en passe d'être «colonisée» par les touristes et les entrepreneurs de l'ancien grand frère soviétique.

Juché sur un vieux vélo, perdu dans la foule de vacanciers à Slancev Brjag (la «côte du soleil»), Nikolaï Dimtchev ne paie pas de mine. Pourtant, il y a deux décennies, ce petit homme sec d'une soixantaine d'années inspirait ici une peur indescriptible: officier à la Sûreté d'État (DS), les services secrets communistes, il était chargé de faire la chasse aux espions dans le plus grand complexe touristique au sud de la mer Noire. Aujourd'hui, cette page de sa vie est tournée, admet-il non sans regret. Alors, pour arrondir sa retraite, le colonel Dimtchev propose ses services aux nombreux touristes russes qu'il appelle toujours affectueusement les «bratushki», les frères, en souvenir de ces années où la Bulgarie était le plus fidèle allié de l'URSS.

«Ici, la plupart des Russes se sentent toujours comme à la m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant