Bureau Veritas se relance avec une acquisition

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - Le groupe de certification va racheter Maxxam, le leader canadien des services d'analyse, à un fonds d'investissement. Le marché salue cette opération à près de 450 millions d'euros. Le titre Bureau Veritas a gagné 4,8% le 23 et le 24 décembre. 

Enrichir l'offre. Maxxam possède une expertise très complète dans les services d'analyse pétrolière, environnementale, alimentaire, médico-légale et d'ADN. Créé il y a plus de 40 ans, le groupe dispose du plus important réseau de laboratoires au Canada et traite chaque année environ 2,5 millions d'échantillons. En l'intégrant dans son portefeuille - la clôture de la transaction devrait intervenir au cours du premier trimestre 2014 -, Bureau Veritas enrichit son offre et accélère son expansion en Amérique du Nord, qui représentera après cette opération 13% de son chiffre d'affaires (9% aujourd'hui).   

Société en croissance. Pour son exercice qui s'achèvera à la fin mars 2014, Maxxam devrait réaliser un chiffre d'affaires d'environ 187 millions d'euros. Cela représente moins de 5% des ventes de Bureau Veritas attendues en 2013. L'opération n'est donc pas d'une ampleur considérable mais le canadien connaît une croissance soutenue : plus de 7% en moyenne à périmètre et taux de change constant entre 2009 à 2013. Et sa rentabilité est élevée, avec une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) attendue à 22,7% pour l'exercice en cours.

Opération relutive. Le prix de cette acquisition ressort à près de 450 millions d'euros, soit un multiple de 10,7 fois l'Ebitda estimé à fin mars 2014 (avant synergies). L'opération sera financée par les nouvelles lignes de crédit récemment négociées par Bureau Veritas. La filiale de Wendel estime que son endettement net devrait représenter environ 2 fois son Ebitda à l'issue de 2014, un ratio très inférieur aux contraintes de ses engagements bancaires (3,25 fois). Elle calcule également que le rachat de Maxxam aura un impact positif sur son résultat net ajusté part du groupe dès 2014.

Notre avis. La croissance externe est une composante importante de la stratégie de Bureau Veritas. En tant que leader avec le suisse SGS, le groupe fait figure de consolidateur naturel du secteur des TIC (test, inspection, certification). D'autres opérations pourraient être annoncées en 2014. Mais le véritable catalyseur pour le cours de Bourse  - qui a déçu en 2013 - sera le redémarrage de la croissance interne.

Conservez Bureau Veritas. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant