Bureau Veritas s'attend à une forte croissance en 2012

le
0

PARIS (Reuters) - Bureau Veritas, dont l'activité a progressé de 14,6% l'an dernier, s'attend à une forte hausse de ses résultats en 2012, son développement dans les zones à forte croissance compensant largement la faiblesse de l'activité dans des pays de la zone euro en difficulté comme l'Espagne.

En 2011, le spécialiste des services d'évaluation de conformité et de certification a dégagé un chiffre d'affaires de 3.358,6 millions (+6,2% de croissance organique), réalisé à 50% dans les zones à forte croissance (Amérique latine, Asie-Pacifique hors Japon, Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique).

La croissance organique s'élève à 2,4% dans l'activité Marine, à 17,1% dans l'industrie, 10,1% pour les matières premières et 2,8% pour l'activité Inspection et vérification en service (IVS).

Le résultat opérationnel ajusté est en hausse de 11,0% à 544,3 millions d'euros en 2011, soit une marge de 16,2%, quasi stable par rapport à la marge proforma (intégrant sur 12 mois le groupe Inspectorate acheté fin 2010) de 16,3% en 2010.

Bureau Veritas a passé 25,5 millions d'euros de charges exceptionnelles liées à l'Espagne, où le contexte économique est très dégradé, en particulier dans la construction.

En 2012, sauf nouvelle dégradation de l'économie par rapport aux prévisions actuelles, le groupe prévoit d'enregistrer une forte progression de son chiffre d'affaires - sur le périmètre organique et par croissance externe - et de son résultat opérationnel ajusté, en ligne avec les objectifs de son plan stratégique 2015, a précisé le PDG Frank Piedelièvre, dans un communiqué.

Le plan 2012-2015 du groupe repose sur une croissance de 9% à 12% en moyenne par an du chiffre d'affaires à taux de change constants, et une amélioration de la marge opérationnelle ajustée de 100 à 150 points de base en 2015 par rapport à 2011.

Bureau Veritas table également sur une croissance du bénéfice net par action ajusté de 10% à 15% en moyenne par an et sur une réduction significative du ratio d'endettement (inférieur à une fois l'Ebitda) à fin 2015.

Le groupe propose le versement d'un dividende de 1,27 euro par action, en hausse de 10,4% par rapport à celui versé au titre de l'exercice 2010 (1,15 euro).

En Bourse, à 9h22, le titre Bureau Veritas cède 0,12% à 58,49 euros (+3,9% depuis début janvier), ce qui se traduit par une capitalisation boursière de 6,3 milliards d'euros.

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant