Bureau Veritas : la croissance soutenue par les acquisitions

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - La croissance interne du groupe de certification ralentit : elle se situera, cette année, un peu en-dessous de 6% après 7,8% en 2012. Bureau Veritas compensera ce changement de braquet par la contribution de la croissance externe qui sera d'au moins 3% cette année. Le groupe bénéficiera, en effet, des quatorze acquisitions conclues en 2012, pour un chiffre d'affaires total de plus de 210 millions d'euros. 

En outre, Bureau Veritas a annoncé trois rachats depuis le début de l'année, représentant 60 millions de revenus supplémentaires. Les dirigeants ne comptent d'ailleurs pas en rester là. L'industrie mondiale des TIC (tests, Inspection, Certification) reste très fragmentée, et Bureau Veritas en est le consolidateur naturel, au même titre que son grand concurrent, le suisse SGS.

Donc, avec une progression moyenne du chiffre d'affaires fixée entre 9 et 12% l'an d'ici à 2015 par le plan stratégique BV2015, le contrat devrait être rempli, mais, selon Le Revenu, dans le bas de la fourchette pour cette année. 

La rentabilité n'est pas oubliée. Bureau Veritas vise, cette année, une marge opérationnelle ajustée de 16,7% (16,4% en 2012). Le groupe a notamment mis fin à des contrats trop peu rentables, au Brésil, en France, en Australie, et en Espagne, même si cela lui coûté 0,4 point de croissance pour l'exercice.  

Même en temps de crise, les performances de Bureau Veritas restent impressionnantes. A 21 fois le résultat net attendu cette année, la valorisation paraît tendue mais justifiée, pour peu que la société ne déçoive pas.

Le Revenu conseille l'achat du titre, avec un objectif de cours à 26 euros. Retrouvez l'entretien avec le directeur général du groupe dans Le Revenu Hebdo en kiosque aujourd'hui.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant