Burberry-Un tourisme en berne freine la croissance

le
0
 (Actualisé avec des récisions) 
    LONDRES, 14 avril (Reuters) - Burberry  BRBY.L  a déclaré 
jeudi que des conditions difficiles affecteraient le bénéfice de 
l'année en cours, la baisse de la fréquentation touristique en 
Europe continentale et une demande affaiblie à Hong Kong ayant 
pesé sur les ventes de ces derniers mois. 
    Le groupe de confection de luxe a fait état d'un chiffre 
d'affaires de 1,41 milliard de livres (1,77 milliard d'euros) 
pour le deuxième semestre à fin mars de son exercice 2015-2016, 
en baisse de 1%. 
    A périmètre comparable, les ventes ont diminué de 5% durant 
les trois derniers mois, donnant une contraction plus forte que 
prévu de 2% sur l'ensemble du second semestre. 
    L'action Burberry perdait plus de 7% en matinée à la Bourse 
de Londres. 
    Les ventes aux touristes attirés par les produits de luxe, 
chinois en particulier, ont diminué en Europe, tandis que les 
ventes comparables à Hong Kong ont chuté de plus de 20% pour le 
troisième trimestre d'affilée. 
    Le directeur général Christopher Bailey a dit que 
l'environnement restait rude pour le luxe et que Burberry 
continuerait de réduire les coûts et d'améliorer la 
productivité. 
    Le ralentissement touche aussi la concurrence. LVMH 
 LVMH.PA  a fait moins bien qu'attendu au premier trimestre, 
plombé par la stagnation des ventes de sa division phare, la 
mode-maroquinerie, qui a pâti d'une baisse de ses ventes en 
France et en Asie, hors Japon.   
    Prada  1913.HK , le groupe de luxe italien, a annoncé 
vendredi une chute de 27% de son bénéfice du quatrième trimestre 
de son exercice clos fin janvier, affecté par des ventes moroses 
en Chine dans un contexte de ralentissement de la croissance 
économique et de campagne contre la corruption.   
    Burberry a également annoncé que le bénéfice imposable 
ajusté annuel à fin mars 2016 serait conforme aux prévisions des 
analystes, qui varient de 401 millions à 443 millions de livres. 
    Le groupe britannique n'est pas optimiste pour son résultat 
sur l'ensemble de l'année qui vient de débuter, qu'il prévoit 
vers le bas de la fourchette des prévisions, soit autour de 405 
millions de sterling. 
    Les soldes de Burberry ont toutefois bénéficié d'un 
affaiblissement du sterling ces derniers mois, permettant à 
l'action de surperformer l'indice FTSE 100.  
    Burberry précise ainsi que la prévision de bénéfice sur 
l'exercice annuel clos fin mars 2017 prend en compte des gains 
de change exceptionnels d'une soixantaine de millions de livres 
pour autant que les taux de change actuels se maintiennent. 
 
 
 (Paul Sandle, Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le 
service français, édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant