Burberry fait moins bien que prévu au 1er semestre

le
0
LA CHINE PÈSE SUR LE 1ER SEMESTRE DE BURBERRY
LA CHINE PÈSE SUR LE 1ER SEMESTRE DE BURBERRY

LONDRES (Reuters) - Burberry a fait état jeudi d'une hausse moins marquée que prévu de ses ventes sur le premier semestre 2015-2016 et a laissé entendre que les conditions de marché se durcissaient pour le secteur du luxe, en raison d'une plus grande frilosité des clients chinois.

Le groupe britannique, connu pour ses imperméables et ses écharpes en cachemire, a précisé que ses ventes au détail avaient progressé de 2%, à 774 millions de livres (1,04 milliard d'euros), sur les six mois au 30 septembre.

Les analystes avaient anticipé en moyenne 818 millions de livres.

Le deuxième trimestre se caractérise d'ailleurs par un net ralentissement de la progression des ventes puisque sur le premier trimestre 2015-2016, elles avaient augmenté de 8%.

La croissance des ventes à magasins comparables a été ramenée à 1% sur le premier semestre, contre +6% au premier trimestre et une progression de 5% attendue par les analystes.

Burberry a dit avoir constaté un recul de quelque 5% de ses ventes à magasins comparables dans la région Asie-Pacifique, qui comprend Hong Kong et la Chine.

Le groupe a dit tabler pour l'ensemble de l'exercice sur un bénéfice imposable ajusté à peu près conforme à la moyenne des projection des analystes qui ont récemment actualisé leurs chiffres, à savoir 445 millions de livres.

(James Davey, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant