Bundesliga: le Bayern pourrait encore tout écraser

le
0
LE BAYERN VERSION GUARDIOLA ENCORE PLUS AMBITIEUX
LE BAYERN VERSION GUARDIOLA ENCORE PLUS AMBITIEUX

par Karolos Grohmann

BERLIN (Reuters) - Auteur la saison dernière d'un triplé inédit pour un club allemand, le Bayern Munich désormais emmené par Pep Guardiola est l'immense favori de la Bundesliga qui reprend ce vendredi.

Personne ou presque ne voit les Bavarois, qui ouvriront le bal face à Mönchengladbach, céder leur titre à la concurrence.

Le Bayern a dépensé plus de 60 millions d'euros pour renforcer la meilleure équipe d'Europe en y ajoutant deux immenses talents, le meneur de jeu Mario Götze, arraché à son rival Dortmund, ainsi que le milieu de Barcelone Thiago Alcantara.

Le plus grand club allemand est si confiant qu'il vise ouvertement cinq titres cette saison. Soit les trois qu'il détient déjà (Coupe, championnat et Ligue des champions), plus la Supercoupe d'Europe et la Coupe du monde des clubs.

L'arrivée sur le banc de Guardiola, l'homme qui a sublimé le FC Barcelone, est une prise tout aussi spectaculaire que Götze ou Alcantara, peut-être même plus, puisque le Catalan possède un palmarès garni de 14 titres en quatre saisons avec les Blaugranes.

Après une année sabbatique, Guardiola revient sur un banc pour remplacer Jupp Heynckes, parti en retraite.

Matthias Sammer, directeur sportif du Bayern, expliquait mercredi au magazine Sport Bild que son club voulait tout cette saison. "Nous voulons réussir quelque chose d'inédit en Europe", disait-il.

LÖW VOIT UN DUEL, RIEN D'AUTRE

Le Borussia Dortmund, champion en 2011 et 2012 mais battu sur tous les tableaux l'an dernier -notamment en finale de la Ligue des champions- est conscient du potentiel du Bayern dont il est le rival numéro un.

"Le Bayern Munich a un effectif exceptionnel. C'est peut-être le plus exceptionnel au monde. On va essayer de faire au mieux cette saison mais en l'état actuel des choses, ça veut dire la deuxième place", a dit l'entraîneur Jürgen Klopp.

Dortmund a conservé son atout principal, le buteur Robert Lewandowski, que le Bayern a tenté d'attirer sans succès et qui devrait donc honorer la dernière de ses quatre années de contrat. Après ce refus, Munich ne semble plus devoir recruter.

Le Borussia en outre a acquis la perle offensive arménienne Henrikh Mikharitaryan, l'attaquant Pierre-Emerick Aubameyang, auteur de 19 buts en Ligue 1 avec Saint-Etienne la saison passée, et le défenseur grec Sokratis Papastathopoulos.

Avec ces renforts, Dortmund paraît bien seul à pouvoir venir accrocher le Bayern.

"Je vois le Bayern et Dortmund tout en haut, presque à égalité", a dit le sélectionneur allemand Joachim Löw.

"Le Bayern a plus de profondeur dans son effectif et peut remplacer trois ou quatre joueurs durant toute la saison. Je ne vois pas d'autre prétendant sérieux, avec tout le respect que j'ai pour le Bayer Leverkusen et Schalke 04."

Leverkusen, troisième la saison dernière, a perdu Andre Schürrle mais l'a remplacé par le Sud-Coréen Son Heung-min, tout aussi redoutable, du moins à l'échelle de la Bundesliga comme il l'a montré avec Hambourg l'an dernier.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant