Bundesbank: «Les réformes marquent le pas en France»

le
0
Selon le président de la banque centrale allemande «la crise n'est pas terminée en dépit du calme récent observé sur les marchés financiers».

Jens Weidmann regrette qu'«en France, le cours des réformes semble marquer le pas». Le président de la banque centrale allemande s'était déjà inquiété publiquement le 25 février que Paris ne puisse ramener à 3 % du PIB son déficit public en 2013.

Il est revenu à la charge mardi, à l'occasion de la publication des comptes 2012 de la Bundesbank. Tout en soulignant que «la crise n'est pas terminée (dans la zone euro, NDLR) en dépit du calme récent observé sur les marchés financiers», il considère que «seuls les gouvernements ont la réponse», à charge pour eux de se réformer.

Joignant le geste à la parole, la Bundesbank a passé pour 6,4 milliards d'euros de provisions dans son bilan 2012. Elle craint donc que la BCE - dont la Buba est le premier actionnaire - puisse enregistrer des pertes sur ses prêts aux banqu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant