Bulle spéculative sur les réseaux sociaux 

le
0
Les deux stars du Web, Facebook et Twitter, ne sont pas cotées. Mais les investisseurs se ruent sur le marché gris.?

C'est une ruée vers l'or moderne. Des investisseurs du monde entier cherchent à profiter du succès fulgurant de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Ces derniers n'étant pas cotés en Bourse, un marché gris s'est organisé sur des plates-formes en ligne comme Sharespost ou SecondMarket pour faire se rencontrer des investisseurs impatients et des actionnaires opportunistes. À la clé, une flambée des prix, des valorisations deux à trois fois supérieures aux estimations officielles et une inquiétude grandissante des start-up qui font ainsi l'objet de ces intenses échanges.

En effet, en attendant une hypothétique introduction en Bourse de Facebook ou Twitter, ces plates-formes sont le seul moyen pour des investisseurs extérieurs d'accéder au capital des stars montantes du Web, comme les réseaux sociaux Facebook, LinkedIn et Twitter, ou des éditeurs d'applications à succès comme Zynga et RockYou. Ces ­plates-formes permettent aussi à des actionnaires actuels

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant