Bullard (Fed) évoque des risques "haussiers" à ses hypothèses

le
0
 (Actualisé avec Kashkari) 
    SAINT-LOUIS, 15 juillet (Reuters) - James Bullard, le 
président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, a dit vendredi 
qu'il existait des risques "haussiers" attaché à son opinion 
suivant laquelle la banque centrale devrait relever les taux 
d'intérêt une fois seulement cette année et observer le statu 
quo en 2017 et en 2018. 
    A l'occasion d'une présentation donnée lors d'une 
conférence, James Bullard a dit que son hypothèse de base était 
que l'économie continue de croître lentement au rythme de 2% 
l'an, avec un taux de chômage de 4,7% environ et une inflation 
correspondant à l'objectif de la Fed, soit 2%. 
    Compte tenu de ces paramètres, il faudra à l'économie 
américaine un taux des Fed funds de 0,5% à 0,75% dans un avenir 
prévisible. Si la croissance s'accélérait, il faudrait que les 
taux montent plus, a-t-il ajouté.  
    Neel Kashkari, son homologue de la Fed de Minneapolis, a 
déclaré de son côté qu'il était "possible" que le dollar puisse 
perdre son statut de monnaie de réserve unique.  
    Si l'euro ou le yuan devenaient la monnaie de réserve de 
référence, ce serait une évolution positive pour les Etats-Unis, 
dont la monnaie se renforce en période de crise, a-t-il 
expliqué, ce qui affecte les exportations et la production. 
 
 (Ann Saphir, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant