Bulgarie-Le candidat pro-russe remporte la présidentielle

le
0
 (Actualisé avec démission prochaine de Borissov, et précisions) 
    SOFIA, 13 novembre (Reuters) - Roumen Radev, candidat 
soutenu par l'opposition socialiste et partisan d'un 
rapprochement avec Moscou, a remporté dimanche le second tour de 
l'élection présidentielle en Bulgarie avec 58,1% à 58,5% des 
voix, selon des sondages à la sortie des urnes des instituts 
Alpha Research et Gallup International. 
    Le Premier ministre de centre droit Boïko Borissov, dont le 
gouvernement n'a pas de majorité parlementaire, a confirmé 
dimanche soir son intention de démissionner, décision qui risque 
de plonger le pays dans l'instabilité et de conduire 
vraisemblablement à des législatives anticipées au printemps. 
    "Dès que le parlement siégera, nous remettrons la démission 
du gouvernement", a annoncé Borissov à la presse. 
    Roumen Radev, ex-général de l'armée de l'air bulgare âgé de 
53 ans, qui est novice en politique, bat très nettement sa 
rivale Tsetska Tsatcheva, candidate du parti de centre droit 
GERB (au pouvoir), qui recueillerait selon ces instituts 35,3 à 
35,7% des suffrages. 
    Le message de Roumen Radev, anti-immigration et favorable à 
l'abandon des sanctions européennes contre Moscou, a rencontré 
un écho inattendu parmi les Bulgares à l'heure où l'Union 
européenne doit composer avec le Brexit et la montée des partis 
nationalistes. 
    Roumen Radev, surnommé par certains le "général rouge", a 
bénéficié du mécontentement suscité par le gouvernement de 
centre-droit de Boïko Borissov dont les efforts en matière de 
lutte anti-corruption et dans la réforme du secteur public 
auront été jugés trop lents. 
    Pour autant, Radev, qui parle couramment anglais, allemand 
et russe, a promis de maintenir son pays à la fois dans l'UE et 
dans l'Otan. 
    "La principale conclusion, c'est que l'espoir et le désir de 
changement l'ont emporté sur la peur, que Borissov et le GERB 
ont tenté de propager", a estimé Jelio Boïtchev, haut 
responsable du Parti socialiste. 
 
 (Tsvetelia Tsolova et Angel Krasimirov; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant