Buffon/Casillas, l'affrontement final

le
0

En mai 2003, le Real Madrid et la Juventus s'affrontaient déjà en demi-finale de Ligue des champions. Douze ans plus tard, deux hommes, deux monuments, deux légendes sont encore là : Gianluigi Buffon et Iker Casillas. Difficile de faire meilleur match dans le match.

Poétique. La relation entre Gianluigi Buffon et Iker Casillas ne peut être définie autrement. Comment serait-ce possible de résumer les deux meilleurs gardiens de leur génération à autre chose ? Poétique et même historique. Il y a pile douze ans, Super Gigi et San Iker s'affrontaient déjà en demi-finale de Ligue des champions aux côtés d'autres légendes comme Zidane, Ronaldo, Trezeguet ou Del Piero. Depuis, des torrents ont coulé sous les ponts, mais les deux portiers sont toujours là, fidèles au poste. Toujours aussi solides et toujours aussi fiers de porter les mêmes couleurs jusqu'au toit de l'Europe. En tentant sûrement d'emprunter les marches de la place des grands hommes. Douze ans plus tard, les deux bonhommes ont en tout cas rendez-vous à la même heure et ont gardé les mêmes pommes. Quelques traits du visage en plus, trahissant à peine les années écoulées. De quoi bluffer tout son petit monde, n'est-ce pas Patrick ?
La confrontation du siècle
À la différence de la bande de potes imaginée par le chanteur, Gianluigi et Iker se sont, eux, recroisés plusieurs fois durant toutes ces années. Précisément 14 fois avec un large avantage pour Casillas. En sélection, l'Espagnol a ainsi remporté 3 victoires (deux matchs amicaux et la finale de l'Euro 2012), sans compter deux qualifications aux tirs au but (quarts de l'Euro 2008, demies de la Coupe des confédérations 2013), en huit confrontations. L'Italien doit se contenter d'un maigre succès en amical en 2011, et de deux matchs nuls. Les chiffres ne s'inversent pas en club, mais la donne est toutefois complètement différente. Effectivement, si Iker a, là aussi, l'avantage numérique avec 3 victoires en 6 confrontations, les 2 victoires empochées par Gigi sont plus belles. Puisqu'elles ont permis à la Juventus et à son dernier rempart de se qualifier pour la finale de Ligue des champions en 2003 et pour les quarts en 2005.

Des nombreux affrontements qui n'ont jamais entaché le profond respect de Casillas et Buffon l'un pour l'autre. Personne n'a ainsi oublié leur échange de maillots lors de la dernière Coupe des confédérations, après la qualification de l'Espagne, ni la retenue sincère de Casillas. Interrogé par la Gazzetta dello Sport, ce lundi, le Madrilène a encore affirmé son admiration pour son homologue turinois : "Gigi Que voulez-vous que je dise de Gigi ? C'est une référence pour ma génération et il continue à l'être…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant