Budget, TVA, retraites: ce qui coince entre la Grèce et ses créanciers

le
2
Des grecs lisent les Unes des journaux à Athènes, le 22 juin. (© L. Gouliamaki / AFP)
Des grecs lisent les Unes des journaux à Athènes, le 22 juin. (© L. Gouliamaki / AFP)

Les taux de TVA, les retraites, quelques milliards d'écart budgétaire et une dette colossale: autour de ces quatre axes se concentraient lundi les désaccords, plus ou moins profonds, entre la Grèce et ses créanciers.

1) L’effort budgétaire

Après plusieurs semaines de débat, ce n'est plus le point le plus problématique de la négociation qui doit permettre à Athènes de toucher quelque 7 milliards d'euros d'aide, suspendus à un feu vert de ses créanciers (Union européenne, BCE et FMI) depuis l'été dernier.

Bloc "A lire aussi"

Les créanciers demandent à Athènes de s'engager pour plusieurs années à réaliser un excédent budgétaire dit «primaire», c'est-à-dire un excédent budgétaire avant charge de la dette. En clair, l'Etat grec doit être capable de payer lui-même ses factures et ses fonctionnaires.

Aux dernières nouvelles, l'écart était d'un peu moins d'un milliard d'euros entre les demandes des Européens et du FMI, et l'effort promis par la Grèce. Athènes, pour combler le trou, serait notamment prêt à revoir ses dépenses de défense.

2) La TVA et la fiscalité

Sur ce point, les créanciers restaient lundi insatisfaits. Ils demandent à la Grèce d'augmenter ses recettes de TVA en remontant certains taux. Athènes a tracé en la matière une ligne rouge: pas

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsdm le lundi 22 juin 2015 à 17:36

    La méthode grecque : emprunter plus (7 milliards) que ce vus devez rembourser ( 1,7 miliards) Et puis aprés demander l'annulation d'une partie de la dette ! Si ça marche avec le ventre mou de l'eurozone ,pourquoi s'en priver ? Les anglais eux plus prudents se sont tenus à l'écart de ce jeu de dupes

  • scred le lundi 22 juin 2015 à 17:32

    si la grece a une dette colossale alors coment doit on definir celle des autres pays???