Budget: plus de déficit, un peu moins d'impôt, autant de rigueur

le
0
Budget: plus de déficit, un peu moins d'impôt, autant de rigueur
Budget: plus de déficit, un peu moins d'impôt, autant de rigueur

(lerevenu.com) - Le projet de loi de finances (PLF), autrement dit le budget de l'État, a été dévoilé en conférence de presse par le ministre des Finances Michel Sapin et le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert, deux jours après le budget de la Sécurité sociale, déjà marqué par plusieurs annonces de rigueur, notamment sur la politique familiale.

Le texte, qui sera ensuite examiné en Conseil des ministres, confirme la volonté de discipliner les autres aspects de la dépense publique : 7,7 milliards d'euros d'économies sont demandées à l'État et à ses agences (soit un peu plus que les 7 milliards annoncés le 10 septembre par Michel Sapin) et 3,7 milliards sur la dotation versée aux collectivités locales.

Au total, la France doit réaliser l'an prochain 21 milliards d'euros d'économies - et 50 milliards sur trois ans - ce qui permettra de limiter la hausse des dépenses publiques à 0,2% par an, alors que sa «progression spontanée», si ces économies n'avaient pas été faites, aurait été de 1,7%.

La France avait dès le 10 septembre reconnu que son déficit public ne reculerait que très faiblement l'an prochain, à 4,3% du PIB, après 4,4% en 2014 et 4,2% en 2013. Le retour dans les clous européens ne devrait s'effectuer qu'en 2017, alors que le pays promettait initialement de revenir dès l'an prochain au seuil de 3%.

Mercredi, le gouvernement a aussi prévenu que sa promesse de ramener son déficit structurel à zéro ou presque dès 2017 ne

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant