Budget : Merkel refuse un accord sans Cameron

le
0
La France n'a pas réussi à isoler le Royaume-Uni. L'axe franco-allemand en ressort éreinté. Un second sommet est prévu en janvier.

Au bout du compte, c'est Angela Merkel qui a fait la différence. Liant tout accord à davantage d'économies budgétaires et refusant par-dessus tout d'isoler David Cameron, la chancelière a scellé l'impasse du sommet de l'UE sur le budget. En pratique, les Européens divisés sur une ligne nord-sud, devront presque reprendre à zéro lors d'un second sommet extraordinaire «au début de l'année prochaine». L'échec de ce rendez-vous à vingt-sept, censé fixer le cap budgétaire jusqu'en 2020, fait une victime immédiate: l'Europe. Elle se retrouve privée de certitude sur ses trois grands leviers d'actions: l'investissement pour la croissance, le soutien aux pays de l'UE moins avancés et la politique agricole commune. Les institutions n'en sortent pas non plus indemnes. Faute d'avoir réussi à concilier les contraires, le président du Conseil He...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant