Budget : les ministères vont devoir faire des économies

le , mis à jour à 10:31
11
Budget : les ministères vont devoir faire des économies
Budget : les ministères vont devoir faire des économies

Le gouvernement recherche deux milliards d'euros pour son budget 2017. La solution ? Un sérieux coup de rabot dans les ministères. Car avec les nouvelles dépenses depuis le début de l'année - le Plan emploi, le plan de soutien aux agriculteurs ou encore l'augmentation du point d'indice pour les fonctionnaires - l'addition se chiffre à 4 milliards d'euros dès cette année et 5,8 milliards d'euros en année pleine à partir de 2017.

Le hic, c'est que le gouvernement s'est aussi engagé à réaliser 50 milliards d'économies entre 2015 et 2017 dans le cadre du programme de stabilité transmis à la Commission européenne. Du coup, selon Les Echos, Matignon et Bercy, qui espèrent  toujours ramener le déficit public à 2,7% du PIB ont fait tourner leur calculette. Il faut trouver près de deux milliards d'économie supplémentaires.

Selon le quotidien économique, les ministères, qui viennent de recevoir leur lettre de cadrage en vue de la loi de finances 2017, vont devoir baisser les effectifs de 2 % et stabiliser la masse salariale, sauf pour l'enseignement et la sécurité. Il leur est demandé de ne pas proposer des mesures «catégorielles nouvelles».

Mieux gérer le parc immobilier de l'Etat

En outre, les dépenses dites « de guichet » (comme les prestations sociales) ne devront pas augmenter non plus l'an prochain. Quant aux autres dépenses (fonctionnement, subventions, etc.), elles devront diminuer de 5 %. « Les économies constatées sur les achats ainsi que les marges dégagées par la moindre inflation et les prix du pétrole contribueront au respect de cet objectif », estime Matignon.

Les ministères devront aussi faire le ménage en imposant des économies aux opérateurs et agences de l'Etat sous leur responsabilité comme par exemple pour le Centre nationale de la recherche scientifique, les chambres de commerce...

Par ailleurs, Matignon a demandé aux ministères de mieux gérer le parc immobilier de l'Etat. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 il y a 10 mois

    eh oui, la campagne 2017 de Mou du Genou a un coût et raser gratis ad æternam n'est pas viable .. !!

  • frk987 il y a 10 mois

    Pour 445566ZM : c'est ce qui m'amuse depuis un an, mais ils vont encore plus loin, ils se projettent sur 2018...et là franchement je me demande qui se souviendra de ces bras cassés.

  • 445566ZM il y a 10 mois

    Les socialistes font des projets pour 2017, c'est amusant...

  • fquiroga il y a 10 mois

    chose que les énarques n'ont jamais appris a faire......

  • pylenoir il y a 10 mois

    je voterai pour le candidat qui supprimera les 100 députés en trop créés par François le 1er et qui supprimera 2 ou 3 élus régionaux en foction de la réorganisation des régions 2 ex régions en 1 ou 3 en 1. Il y en a tant qu'ils ne savent même plus où les mettre. Tiens juste comme les sinistres sur le banc à l'Assemblée Valls est obligé d'organiser un tour de rôle car jamais on avait imaginé qu'il y aurait tant de sinistres dans un gvt : 38 le record absolu après celui du précédent gvt 36

  • d.e.s.t. il y a 10 mois

    Avec plus d'un million de fonctionnaires inutiles, il est indécent de demander des économies sans toucher à ces privilégiés qui, en plus, n'en fichent pas une rame , avec leurs arrêts-maladie non justifiés et sans limites!

  • ne41pm il y a 10 mois

    Oh que la vie est dure, mr le chef de l état !!!. Bienvenue au club des sans dents. Il serait comme meme temps de reduire un peu le train de vie .

  • M2766070 il y a 10 mois

    Celui qui le dit est 1CAPABLE de le faire.. com son exemple, dire et faire 2 mondes différents ....

  • 7TIMUS il y a 10 mois

    Il faudrait juste arrêter de le répéter et passer à la pratique !!!!

  • neutro il y a 10 mois

    Enfin, mais n'est-il pas trop tard? Voilà ce que c'est de voter pour des amateurs dogmatiques, on commence par mettre tout par terre et après on réalise que c'était une erreur et on essayer de revenir dans le "droit chemin"...