Budget : les chambres de commerce à la diète

le
2
Budget : les chambres de commerce à la diète
Budget : les chambres de commerce à la diète

Aujourd'hui et demain, les députés qui examinent le budget 2015 vont s'intéresser aux chambres de commerce et d'industrie (CCI). Pas moins d'une centaine d'amendements ont été déposés visant à réduire les ambitions du gouvernement qui veut réduire l'enveloppe des CCI de 713 MEUR dès 2015. « Après les 270 MEUR ponctionnés sur les chambres en 2013, ce nouveau prélèvement menace concrètement 6 000 de nos 26 000 emplois », estime, alarmé, Pierre-Antoine Gailly, vice-président des CCI de France et président de la CCI d'Ile-de-France où 500 emplois ont déjà disparu depuis 2012.

Le projet de loi prévoit de ponctionner d'abord 500 MEUR sur la « réserve d'investissement » des CCI, puis 213 MEUR sur les taxes versées par les entreprises à ces établissements publics qui comptent 163 représentations en France. « La réserve d'investissement est alimentée par les entreprises pour des actions au service des entreprises, notamment la formation des apprentis dans les CFA, souligne Pierre-Antoine Gailly, mais aussi l'aide à la création, les incubateurs, les pépinières d'entreprises... »

De nombreux projets en danger

La contribution demandée aux CCI risque de se traduire sur le terrain par de nombreuses fermetures de structures, prévient Pierre-Antoine Gailly. En tout, près de 300 projets sont menacés d'arrêt ou de disparition. Des aéroports comme ceux de La Rochelle, d'Avignon, de Castres... financés par les CCI, risquent de fermer, comme l'a été celui de Dijon en mai 2014 à la suite des précédentes réductions budgétaires. Des centres de formation des apprentis pourraient fermer, en tout ou partie, notamment à Nice, Mulhouse, Carcassonne, dans l'Oise... Les financements à l'école supérieure de commerce de Troyes (Aude) seraient stoppés. D'autres activités comme les foires de Châlons-en-Champagne ou d'Arles, le financement de l'agence de développement économique de Reims serait stoppé, les travaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le jeudi 16 oct 2014 à 09:26

    Tout à fait d'accord; on paie de puis des années un millefeuille administratif avec ces CCI qui n'apportent en réalité pas grand chose; si ce n'est qu'à ceux qui font partie d'un ceratin réseau et certaine obédience ! vous savez celle qui fait la pluie et le beau temps en France à tous les échelons et dont on voit malheureusement les piteux résultats pour la France depuis 40 ans!

  • vleplat le jeudi 16 oct 2014 à 08:25

    On ne peut que se féliciter de la baisse des budgets des CCI. Énormément d'argent jeté par les fenêtres.Un exempleLa quantité d'administratifs chargés dans les CCi de promouvoir l'export est considérable mais on n'a jamais vu un administratif basé en France vendre quoi que ce soit.La promotion du commerce extérieur doit être faite par des entreprises commerciales basées à l'étranger mais en France l'Etat se substitue à l'initiative privée dans un domaine ou il n'est pas compétent