Budget : lente dérive du déficit public en 2013

le
19
S'ils restent au gouvernement, Bernard Cazeneuve et Pierre Moscovici devront présenter la nouvelle trajectoire budgétaire de la France au Parlement le 15 avril, puis à Bruxelles.
S'ils restent au gouvernement, Bernard Cazeneuve et Pierre Moscovici devront présenter la nouvelle trajectoire budgétaire de la France au Parlement le 15 avril, puis à Bruxelles.

C'est encore un chiffre qui symbolise la difficulté de François Hollande à tenir ses objectifs économiques. Après l'annonce d'une nouvelle hausse du chômage en février, le gouvernement doit encaisser celle du déficit public en 2013 par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). La puissance publique (État, Sécurité sociale, collectivités locales) a encore dépensé 87,6 milliards d'euros de plus que ce qu'elle a gagné l'année dernière, soit 4,3 % du PIB, contre un objectif de 4,1 % fixé lors du budget rectificatif de la fin de l'année dernière. Un chiffre à comparer avec la cible inscrite dans la loi de finances initiale de l'automne 2012 de 3 % du PIB et au déficit 2012 à 4,9 %. Résultat, la dette a atteint fin 2013 le niveau record de 93,5 %, ou 1 925 milliards d'euros, en hausse de 2,9 points par rapport à 2012. Que s'est-il passé ? D'abord la croissance a été quasi nulle. Encore une fois, le pouvoir s'était montré trop optimiste sur ses prévisions. En 2013, l'activité économique n'a augmenté que de 0,3 % du PIB, contre 0,8 % prévu initialement. Mais cette faiblesse n'explique pas tout. En cours d'année, le gouvernement avait corrigé son estimation de croissance à 0,1 % et ajusté par deux fois à la baisse son ambition sur la réduction des déficits à 3,7 % puis 4,1 %. La progression du PIB a finalement été un peu meilleure qu'attendu, ce qui aurait dû stimuler les recettes fiscales et lui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6296045 le mardi 1 avr 2014 à 07:13

    tête de braqueur planquer votre coffre fort

  • frk987 le lundi 31 mar 2014 à 18:04

    La lente dérive est là depuis 1975......le prix de la paix sociale disait la droite, le prix des immigrés futurs électeurs PS dit la gauche.......

  • TheNasty le lundi 31 mar 2014 à 17:38

    comment voulez vous faire mieux-l'assistanat des français à 1 coût -la seule croissance d'1 pays en perdition.

  • M2766070 le lundi 31 mar 2014 à 17:30

    de pire !!! (SIR Winston Churchill)

  • M2766070 le lundi 31 mar 2014 à 17:29

    @gacher, je vous rejoints, si le captain du Titanic avait fait un vote .. y aurait p'tet pas eut de survivants ... des fois ... la démocratie est ce qui est de prie , mais on a pas trouvé mieux (Churchill)

  • M2766070 le lundi 31 mar 2014 à 17:26

    Sur la photo on peut deviner : Heu toi ta calculette, elle est scientifik ? parce que moi , déjà j arrive pas les pourcentages , alors les équations ... à 2 inconnus ... croissance et PIB

  • M2766070 le lundi 31 mar 2014 à 17:14

    @m894, faux! plus de sénat(com en Italie)dépité : 1 par département, plus de canton, plus de conseil régional, seul conseil général, plus de district, plus de communauté de commune, plus de syndicat intercommunal, plus de commune de moins de 10 000hab, ou regroupement. donc moins de maire et de conseiller ou élu à rétribuer. vente de tout le parc auto, autre que kangoo ou Partner (tu vois le maire en kangoo) et tous la meme indemnité , si cumul de mandat (ok pour 2 ou 3 maxi) 1 seul le + payer

  • ttini le lundi 31 mar 2014 à 15:27

    jusqu'à présent on se faisait payer les rtt. maintenant on préfère aller prendre le soleil et se faire un peu moins taper dessus par les impôts directs. Trop d'impôt tue l'impôt, un classique.

  • A4DF14 le lundi 31 mar 2014 à 13:48

    Le pire est pourtant a venir car malgré tout ce qu'ils nous ont prélevé, les résultats sont catastrophiques

  • fquiroga le lundi 31 mar 2014 à 13:37

    Ils nous amènent au précipice.....et rémunérés avec notre argent....faut le faire....