Budget : le nouveau cadeau de la Commission européenne à la France

le
2
Le ministre des Finances, Michel Sapin, ne prévoit plus de revenir en dessous de 3 % de déficit avant 2017.
Le ministre des Finances, Michel Sapin, ne prévoit plus de revenir en dessous de 3 % de déficit avant 2017.

La France est décidément trop grosse pour être sanctionnée. La Commission européenne, réunie en collège mercredi, a une nouvelle fois décidé de lui donner une dérogation exceptionnelle pour juger de ses efforts de réduction du déficit. En 2013, les autres États de l'Union européenne avaient recommandé à Paris, mauvais élève de la classe, de revenir en dessous de 3 % de déficit d'ici à fin 2015. Ce ne sera pas le cas. Le ministre des Finances, Michel Sapin, ne prévoit plus de revenir en dessous de cette barre fatidique avant fin 2017. En 2014, le déficit devrait atteindre 4,4 % du PIB, voire un peu moins, et 4,1 % en 2015. Une réalité largement due à la dégradation des perspectives de croissance économique, ce qui pèse sur les recettes budgétaires. Mais la Commission européenne n'en tient pas rigueur à la France et va redéfinir une trajectoire plus adaptée à la situation économique observée.Un manque de sérieux budgétaireMais en 2015, la France ne respecte pas non plus ses efforts de réduction du déficit structurel, c'est-à-dire indépendant des variations de la conjoncture économique. Malgré de multiples avertissements à la fin de l'année dernière et en début d'année, Bercy a refusé de prendre des mesures d'ajustement (hausse des impôts, baisse des dépenses publiques) supplémentaires en 2015 pour atteindre la baisse minimale de 0,5 % du déficit structurel prévue par les traités pour les pays en procédure de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 26 fév 2015 à 06:14

    Beau cadeau empoisonné pour les successeurs des socialistes

  • frk987 le mercredi 25 fév 2015 à 18:44

    Too big to fail, c'st ce que l'on disait avec Lehman Brothers....on a vu le résultat. C'est le plus beau cadeau empoisonné que puisse faire l'UE à la France, n'a-t-on jamais vu un banquier augmenter le crédit d'un ménage en faillite...ou alors c'est pour mieux exécuter les hypothèques.......mises en garantie.