Budget : la mansuétude de Bruxelles à l'égard de la France

le
31
La Commission européenne ne sanctionne pas la France, pour l'instant.
La Commission européenne ne sanctionne pas la France, pour l'instant.

La Commission fait preuve de mansuétude à l'égard de la France. Malgré les nombreux doutes exprimés par ses experts sur l'ajustement budgétaire prévu par le gouvernement, le collège des commissaires ne recommande pas aux partenaires de Paris de lui infliger des sanctions, comme elle aurait pu le faire conformément au pacte de stabilité et de croissance révisé après la crise. Mais il ne réclame pas non plus fin à la procédure de déficit excessif contre Paris. Et pour cause. "La stratégie budgétaire n'est que partiellement conforme aux exigences du pacte de stabilité et de croissance", note clairement le projet de recommandation de la Commission, qui doit être adopté par le Conseil des ministres. Le gendarme budgétaire européen se défend toutefois de tout laxisme et assure respecter scrupuleusement les nouvelles règles budgétaires. Des efforts insuffisants en 2015 Pour justifier leur décision de ne pas sanctionner la France, les spécialistes de la Commission ont surtout regardé dans le rétroviseur, sur la période 2013-2014. Même si les objectifs de déficit ont été largement dépassés l'année dernière (4,3 % du PIB), ils considèrent que l'obligation de moyens réclamée à la France par ses partenaires en juillet dernier pour les contenir a globalement été respectée. L'effort budgétaire réalisé en termes structurels est pourtant inférieur de 0,1 point de PIB chaque année à ce qui avait été exigé. "C'est dans la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le mardi 3 juin 2014 à 18:11

    Après la Chyprisation qui avait valeur de test à petite échelle, a quand la Francisation ? Vu l'incompétence notoire de nos dirigeants actuels, mieux vaudrait que chacun prenne ses précautions...

  • pcostepl le mardi 3 juin 2014 à 18:02

    vous voyez la France "sortir "de l Europe !!!! donc plus rien pour les fonctionnaires qui vivent des rentes europeennes ,de toute façon si aucune reforme au niveau europeen sans preference europenne "à tous les niveaux economique et population !!! celle ci explosera à terme !!!!car les peuples se revolteront de cotiser toujours plus pour tous les profiteurs qui rentrent en europe !!!

  • LeRaleur le mardi 3 juin 2014 à 17:54

    Normal, on ne tire pas sur une ambulance, avec Hollande au plus bas.

  • noterb1 le mardi 3 juin 2014 à 17:54

    Bruxelles ? Une bande de crétins néo libéraux qui refusent de voir les dégâts qu'ils causent aux peuples européens . espérons que ceux ci vont se mettre à réagir .Il y en a marre ! Du fric ? il y en a comme jamais ! les fortunes explosent ! les bonus sont irréels ...et les moutons ne disent rien . Jusqu'à quand ?

  • M3890093 le mardi 3 juin 2014 à 17:47

    Que de patience avec les dirigeants français qui ne font pas les efforts demandés. C'est toujours la solution de facilité. pour un des pays fondateurs, on devrait avoir honte.

  • M7403983 le mardi 3 juin 2014 à 17:45

    Les échecs électoraux votre petit monde s'en contre fout guerber3 REFLEXION SVP avant de poster n'importe quoi !!!!

  • M4328752 le mardi 3 juin 2014 à 17:44

    Tout va partir en déroute lorsque les indices va s'effondrer. Suffit d'être patient !

  • 82554976 le mardi 3 juin 2014 à 17:42

    Mansuétude ! je pense plus à de la naiveté qui encourage notre mou à ne pas gérer honnétement notre pays !!

  • guerber3 le mardi 3 juin 2014 à 17:39

    Tout ce petit monde échange ses postes selon les réussites ou échecs électoraux, c'est un vase clos, étanche, dans lequel il ne peut rien se passer...!!!

  • gendrefr le mardi 3 juin 2014 à 17:25

    mansuetude, normal à force de critiquer la poule aux oeufs d'or (22 milliards d'euros), cela ferait un trou si la france applique article 50.