Budget: la droite dénonce «le tout fiscal»

le
0
L'examen du premier budget du quinquennat débutera mardi à l'Assemblée dans un climat tendu.

«Un budget sur la corde raide», estime Christian Eckert, le rapporteur PS du budget. «Un budget qui mise sur le tout fiscal, unijambiste, sans vision», rétorque Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances. L'examen du projet de budget 2013 - le premier du quinquennat de François Hollande - qui débute mardi à l'Assemblée, sera éprouvant pour le gouvernement. L'effort de redressement «le plus important depuis trente ans», comme l'a dit le chef de l'État, va se traduire par plus de 24 milliards de hausses d'impôts, dont 10 milliards pèseront sur les entreprises, pour ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013. «C'est un budget de gauche qui reprend les engagements de campagne de François Hollande», se félicite Karine Berger, secrétaire nationale à l'économie du PS et députée des Hautes-Alpes. «C'est un budget de récession, qui va casser la croissance et augmenter le chômage», affirme au contraire l'ancienne ministre du Budget, Valér

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant