Budget européen : Paris espère isoler Londres

le
0
Pour réussir son pari, la France a besoin de la complicité de l'Allemagne, premier pays contributeur au budget européen.

La sanction de Moody's n'a pas affecté l'ambition de la France pour le sommet européen à Bruxelles, jeudi et vendredi. À défaut d'obtenir un accord à l'unanimité sur le prochain cadre financier de l'UE - une hypothèse improbable, tant la position britannique est extrême - Paris espère isoler Londres au sommet européen. «Si l'on obtient un accord à vingt-six contre un sur le budget européen, d'ici à samedi soir, cela obligera les Britanniques à bouger», espère-t-on à Paris. «Si la Grande-Bretagne bloque tout toute seule, politiquement cela devient délicat», estime-t-on à Paris.

Pour réussir son pari, la France a besoin de la complicité de l'Allemagne, premier pays contributeur au budget européen. «L'Allemagne est essentielle au compromis d'ensemble», insiste-t-on à Paris. Mais, pour l'instant, les positions allemandes et françaises rest...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant