Budget : des baisses d'impôts pour 3,7 millions de ménages

le
9
Budget : des baisses d'impôts pour 3,7 millions de ménages
Budget : des baisses d'impôts pour 3,7 millions de ménages

C'est ce mercredi matin que le Conseil des ministres examine le collectif budgétaire de 2014 contenant les baisses d'impôts promises par Manuel Valls ainsi que les premières mesures du plan d'économie de 50 milliards d'euros. Le coup d'envoi d'un véritable marathon parlementaire pour le Premier ministre. Dès la semaine prochaine, l'examen du projet de loi rectificatif de financement de la Sécurité sociale (PLRFSS) et le projet de rédécoupage des régions pourraient faire grincer des dents jusque dans sa majorité.

Le projet de loi de finances rectificative devrait être voté au Parlement le 23 juin.

Un geste fiscal d'un milliard d'euros pour les ménages

Au total, 3,7 millions de foyers fiscaux seront concernés. Sur ce total, 1,9 million de ménages vont sortir de l'impôt dès le mois de septembre et 600 000 qui y seraient rentrés vont continuer à ne pas être imposés. Pour les autres, la réduction d'impôt sera fixée en fonction du seuil de revenus. Il permettrait à un célibataire de payer 350 euros de moins, contre 700 euros pour les couples. Selon Bercy, cette réduction d'impôts sera financée par la manne issue de la lutte contre les détenteurs de comptes cachés à l'étranger. «Le but est de faire sortir le plus de personnes de l'impôt sur le revenu. En 2010, 17 millions de Français payaient l'impôt sur le revenu, ils étaient 20 millions en 2013. C'est trop, il faut absolument que ça baisse», a déclaré Manuel Valls au Monde à la mi-mai. Par ailleurs, le gouvernement va consacrer 2,5 milliards d'euros pour la baisse des cotisations salariales entre 1 et 1,3 SMIC dès le 1er janvier 2015. 

Par ailleurs, sous la pression du PS, le Premier ministre a décidé un second geste, sur la taxe d'habitation. Le gouvernement devrait accepter un amendement PS prolongeant les exonérations de la taxe d'habitation pour les bas revenus en 2014. L'idée est d'éviter que les ménages non imposables sur le revenu ne soient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le mercredi 11 juin 2014 à 13:48

    demagogie, clientelisme, electoralisme de bas etage, bidouillages, petits arrangements, bricolage, manoeuvres, tout est bon pour les politiques francais , avec pour seul objectif , se maintenir au pouvoir coute que coute ! il faut tous les virer !

  • patr2611 le mercredi 11 juin 2014 à 12:46

    qu'Est-ce qu'ils ne font pas pour fidéliser leurs électeurs

  • ppww le mercredi 11 juin 2014 à 12:33

    les bas revenus, les bas revenus. Les autres qui bossent sont des profiteurs. Ceux qui ne cherchent pas à travailler , se tournent les pouces et profitent du système sont des pauvres petits. ben voyons. raz le bol de payer pour ces gens là

  • klein44 le mercredi 11 juin 2014 à 12:13

    cice pour le patronat entre 1 et 2.5 fois le smic - reduction des cotisations patronales entre 1 et 1.6 fois le smic - réduction des cotisations salariales entre 1 et 1.3 fois le smic - et pourquoi pas dans les memes proportions que l employeur? le garagiste a paris sera t il plus compétitif que le garagiste à berlin??? salariés, tenez vous bien, vous allez payer tout ça

  • tm0bzh29 le mercredi 11 juin 2014 à 12:11

    IL faut supprimer l'impôt sur le revenu ( qui pénalise le peu de travailleurs qui restent en France) et le remplacer par une augmentation de la tva ( impôt juste puisque l'on paye selon sa consommation qui elle même dépend de ses moyens.

  • zorbas le mercredi 11 juin 2014 à 12:07

    Aux nostalgiques frappés d’Alzheimer Sarko en 5ans avait doublé le déficit de la France...Merci

  • mi.gesti le mercredi 11 juin 2014 à 12:00

    encore un mensonge de plus !!!

  • M8252219 le mercredi 11 juin 2014 à 10:47

    Si "L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT" réduction du nombre des députés-suppression du sénat.PLAFONNEMENT des indemnités- avantages- de tous les soi-disant"serviteur de l'état" qui ont adopter le proverbe (CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMME PAR MOI MÊME) suppression de tous les régimes spéciaux

  • M8252219 le mercredi 11 juin 2014 à 10:41

    gribouille et cie après deux ans il n'y a plus grand chose à dire