Budget Défense : Jean-Yves Le Drian détaille ses coupes

le
1
Programmés pour 2014, les 23.500 suppressions de postes et les mouvements d'unités provoquent déjà la colère d'élus des territoires concernés.

À Carcassonne, à Orange ou dans l'Allier, les militaires sont à l'écoute. Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian clarifie ce jeudi l'avenir de leur régiment. Présentée début août, la Loi de programmation militaire (LPM) prévoit notamment 23.500 suppressions de postes supplémentaires à la défense, durant la période 2014-2019. Le 4e Régiment de dragons de Carpiagne, près de Marseille, a d'ores et déjà appris sa dissolution.

La réforme doit, selon le ministre, entraîner des fermetures «très peu nombreuses» de sites mais s'accompagnera de nombreux «mouvements d'unités». Le ministre a promis de «dialoguer» avec les militaires et les élus inquiets.

«Sentiment de lassitude» chez certains officiers

Parce qu'elle s'ajoute aux 54.000 postes déjà supprimés entre 2008 et 2013, cette nouvelle baisse des ef...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le jeudi 3 oct 2013 à 12:34

    on prefere payer des chomeurs que de permettre a certains d apprendre la nation la collectivite le courage detecter les carences physiques morales ou intellectuelles ,,et de plus miner economiment les villes ou ces régiments sont installés,,pauvre France tout fiche le camp