Budget de la défense : Hollande renvoie Sarkozy à son mandat

le , mis à jour à 14:10
3
Budget de la défense : Hollande renvoie Sarkozy à son mandat
Budget de la défense : Hollande renvoie Sarkozy à son mandat

La meilleure défense, c'est l'attaque. François Hollande a appelé, ce lundi, Nicolas Sarkozy à être «réaliste» après la charge de l'ex-président de la République au sujet des dépenses dans le budget de la défense par le gouvernement actuel.

Le président de LR estime, dans une interview au Figaro parue ce lundi, qu'un «effort sans précédent pour le budget de la défense est indispensable», jugeant qu'il fallait le porter à 1,85% du PIB, contre 1,5% aujourd'hui, soit 35 milliards d'euros en 2018 et 41 milliards en 2022. Cela «représente près de 32 milliards d'euros cumulés supplémentaires sur l'ensemble du prochain quinquennat. Notre objectif est d'atteindre les 2% du PIB en 2025», a encore précisé celui qui n'a, pour l'heure, pas déclaré sa candidature à la primaire de la droite pour la présidentielle 2017.

«Comment peut-on faire un programme de réduction de dépenses de 100 milliards (proposé par Sarkozy, Ndlr) et en même temps ne cesser de promettre des augmentations de crédits ?», s'est interrogé le chef de l'Etat, en marge de l'inauguration d'une «Halle bio» sur le Marché international de Rungis.

Les chiffres de Sarkozy sont ceux de son mandat

Hollande a relevé que «dans le cadre de la réponse au terrorisme», il avait lui-même «révisé deux fois la loi de programmation militaire». «Ceux qui font cette proposition - ils en ont bien le droit d'ailleurs - étaient par ailleurs, quand ils étaient en responsabilité, ceux qui n'ont pas atteint les objectifs de la loi de programmation militaire qu'ils avaient eux-mêmes votée», n'a-t-il pas manqué de souligner.

«Sur ce sujet de la défense, il faut faire un effort, je l'ai fait. Mais il faut essayer d'être réaliste», a poursuivi Hollande. Et le chef de l'Etat et des armées juge que désormais «c'est au niveau européen que d'autres pays doivent faire des efforts pour faire l'Europe de la défense».

Nicolas Sarkozy, pointant le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 9 mois

    deux types qui passent leur temps à jouer aux dames

  • Ross007 il y a 9 mois

    Un président en campagne est-il encore un président ?

  • JODHY il y a 9 mois

    la France sans ambitions