Budget de la défense : des soldats en moins, des armes en plus

le
1
Budget de la défense : des soldats en moins, des armes en plus
Budget de la défense : des soldats en moins, des armes en plus

On ne pile pas le mil avec une banane molle. Le ministère de la Défense a fait sien ce proverbe bambara (hérité de l'intervention militaire au Mali) pour déterminer les contours de l'armée pour la prochaine décennie, alors que d'importantes contraintes financières pèsent sur son budget. C'est aujourd'hui que Jean-Yves Le Drian va présenter en Conseil des ministres la loi de programmation militaire (LPM). Ce texte, qui sera débattu au Parlement à la rentrée, fixe le cadre budgétaire des armées jusqu'en 2019 dans le sillage des orientations stratégiques énoncées dans le livre blanc et approuvées par le chef de l'Etat le 29 avril.

Les troupes au régime sec

« Sanctuarisé », le budget de la Défense annoncé s'élève à 179,2 Mds? sur six ans, et à 31,4 Mds? annuels jusqu'en 2016, soit le même montant que cette année. La France devrait ainsi conserver le deuxième budget militaire de l'Union européenne, derrière la Grande-Bretagne, lui consacrant environ 11% des dépenses de l'Etat. Un des tout premiers postes avec l'Education. Mais l'armée française comptera moins d'hommes. La future LPM prévoit en effet la suppression de 24000 postes. Ils s'ajoutent aux 54000 déjà décidés en 2009 par la majorité précédente (dont environ 10000 restent à réaliser). Le gouvernement table sur un modèle à 260000 personnes (y compris les civils). Ces baisses d'effectifs concerneront l'administration pour les deux tiers (16000 postes) et, pour un tiers (8000), les forces opérationnelles qui se sont récemment illustrées au Mali. « Car la France doit conserver sa capacité à agir », souligne-t-on dans l'entourage du ministre. On ne connaît pas pour le moment le nombre de casernes et de bases aériennes qui vont fermer. « Elles seront limitées », élude un proche de Le Drian.

VIDEO. De nouvelles suppressions de postes dans l'armée d'ici 2019

Des équipements plus performants

Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • blbryvsg le samedi 3 aout 2013 à 08:42

    La banane molle ? s'agirait-il d'un nouveau tweet de Madame nous révélant un détail de l'anatomie de François ? Ho !