Budget de l'UE: Paris isolé face à l'axe Londres-Berlin

le
0
Les Vingt-Sept s'apprêtent, lors du sommet qui commence jeudi 7 février à Bruxelles à revoir à la baisse le budget de l'Union, sous la pression de David Cameron et Angela Merkel.

De notre correspondant à Bruxelles

L'Europe, plombée par la crise, a su esquiver jusqu'ici le débat politique de fond sur son avenir. Il lui revient de plein fouet sur une question d'argent. Sauf coup de théâtre et malgré la tardive entrée en scène de François Hollande, l'Union européenne joue à partir de ce jeudi soir une première historique: la baisse de son budget, voulue par Angela Merkel comme David Cameron et prolongée jusqu'à la fin de la décennie.

L'exercice à vingt-sept, rituel qui revient tous les sept ans, est connu dans le jargon comme «les perspectives financières». Ce n'est jamais une partie de plaisir. Tony Blair a décrit ces sommets budgétaires comme une épreuve «plus frustrante que le processus de paix au Proche-Orient». La version 2013 dépasse t...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant