Budget : cinq États dans le collimateur de Bruxelles ?

le
11

Les spéculations vont bon train sur l'avis que rendra la Commission européenne sur le budget des États-membres. Cinq États pourraient se faire rappeler à l'ordre, dont l'Italie et la France.
Les spéculations vont bon train sur l'avis que rendra la Commission européenne sur le budget des États-membres. Cinq États pourraient se faire rappeler à l'ordre, dont l'Italie et la France.

Le budget 2015 de cinq Etats européens pourrait poser problème à la Commission européenne (CE), dont celui de la France. Bruxelles donnera au cours de la semaine prochaine son avis sur le budget de chaque Etat-membre de l'UE.

La France n'est pas la seule à risquer le courroux de Bruxelles à cause de son budget 2015 jugé « laxiste ». L'Italie, l'Autriche, la Slovénie et Malte pourraient également subir une réprimande, indique le Financial Times.

Ainsi, le quotidien américain aurait appris de « trois officiels » que la CE contacterait ce mercredi les cinq Etats concernés au sujet de leur budget. Une prise de contact qui pourrait être de mauvais augure.

Prise de contact ne veut pas dire « sanction »

Attention toutefois aux raccourcis. Il est en effet possible que la Commission contacte les Etats pour de simples questions de clarifications sur des points complexes du budget. Cela ne serait donc pas forcément synonyme de sanction à venir.

Certes, le budget 2015 des cinq Etats concernés dépasserait certains critères de Maastricht. Toutefois, Bruxelles peut avoir un certain degré de tolérance si le budget est négativement impacté par la conjoncture économique et que les institutions publiques ne peuvent pas faire davantage d'efforts.

Côté français, le gouvernement n'a cessé d'afficher sa confiance dans le projet actuel. Michel Sapin, comme Emmanuel Macron, répètent depuis deux semaines que le budget 2015 actuel sera validé par l'Europe malgré le dépassement des critères de Maastricht.

L'Autriche accumulerait deux rappels à l'ordre en deux ans

Si l'information se confirmait toutefois, l'Autriche serait rappelée à l'ordre pour la deuxième fois consécutive. L'an dernier, le budget du pays avait été refusé par Bruxelles dans un premier temps avant d'être modifié. Le gouvernement autrichien n'apprécierait certainement pas de passer une nouvelle fois pour le mauvais élève.

Côté italien, le problème ne serait pas le déficit structurel puisque l'Etat dégage un excédent primaire. C'est toutefois le poids relatif de la dette, qui atteint 135% du PIB, qui pose problème. Cette dette relative est la seconde plus élevée d'Europe après celle de la Grèce (plus de 170% du PIB), et aucune mesure structurelle ne serait prise pour tenter d'améliorer la situation.

Le suspense reste donc total et l'avis de la Commission sera suivi avec une légère anxiété la semaine prochaine. Un rappel à l'ordre adressé à un grand pays européen comme la France ou l'Italie pourrait à nouveau susciter le doute des marchés.

Xavier Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dumont47 le samedi 25 oct 2014 à 13:35

    Valls sapin et mimolette s'en cognent ils sont bientôt a la retraite sans aucun soucis personnels

  • MIKE3000 le mercredi 22 oct 2014 à 17:37

    Le sapin, ça brule bien, mais ça encrasse les cheminées! ...

  • boyaciya le mercredi 22 oct 2014 à 17:08

    Sapin c'est bientôt son heure , noel approche

  • superbul le mercredi 22 oct 2014 à 16:55

    A la fois j'aimerai bien que la France se fasse retoquer son projet de budget 2015 juste pour engloutir ce gouvernement de m.. A la fois le marché nous sanctionnera et on va entrainer l'europe dans le trou. Donc pour une fois j'espère que les socialo ne seront pas sanctionnés..

  • Cambio17 le mercredi 22 oct 2014 à 16:44

    Ah Sapin va perdre 3 kilos...

  • mfouche2 le mercredi 22 oct 2014 à 16:43

    Valls, Hollande et le petit sapin vont passer de mauvaises nuits ces jours ci. S ils sont renvoyés à leurs études ce sera le coup définitif pour Hollande et une gifle historique pour la France pays fondateur de l'Europe.

  • r.espic le mercredi 22 oct 2014 à 16:39

    La déflation n'est que pour quelques pays de la zone euro. Pour le reste du monde, cela va bien.

  • mfouche2 le mercredi 22 oct 2014 à 16:33

    Tout à fait M1961. Puisque nous sommes spoliés par une fiscalité confiscatoire , les français réduisent leur consommation plus qu'il serait nécessaire . De plus chaque fois qu'ils le peuvent ils paient sans facture , ne déclarent pas leur femme de ménage ou la nounou des enfants et récupèrent ainsi un peu de ce qui leur a été volé par le gouvernement des socialo.pes

  • stan38 le mercredi 22 oct 2014 à 16:16

    La déflation est le meilleur remède au gaspillage des ressources de la planète. Comme les gouvernements ne veulent pas prendre des mesures d'économie et bien la déflation va s'en charger. Certes il n'y aura pas de croissance et plus de chômage mais l'écologie de notre planète y gagnera et c'est très bon pour nos enfants!

  • M1961G le mercredi 22 oct 2014 à 16:04

    la déflation est une bonne chose , un peu comme le réchauffement climatique . on consomme pas , les prix baissent . la planète se réchauffe , tant mieux car on chauffera moins l'hiver . alors à quoi ça sert d'isoler sa maison puisque demain il fera toujours beau . elle est pas belle la vie!!!!!!