Budget : Cazeneuve sort les grands ciseaux

le
0
En taillant dans les dépenses publiques, Bernard Cazeneuve espère réaliser une économie de 50 milliards d'euros d'ici 2017.
En taillant dans les dépenses publiques, Bernard Cazeneuve espère réaliser une économie de 50 milliards d'euros d'ici 2017.

"Il faut se méfier de Bernard Cazeneuve : plus il parle doucement, plus sa voix baisse, et plus il taille dans votre budget", s'amuse Jérôme Guedj. Le député représentatif de l'aile gauche du PS a eu l'occasion, lors des débats sur la loi de finances, en décembre dernier, de tâter de la détermination du bonhomme. Et effectivement, on ne peut pas mieux définir Bernard Cazeneuve : discret mais terrible, affable mais raide, adepte de la concertation, mais sans jamais lâcher la grande hache qu'il cache dans son dos, les mains croisées, du pas du promeneur. Duflot tente de l'amadouer avec des chocolatsSon hobby ? Tailler les rosiers de son jardin dans la maison qu'il possède dans les environs de Paris. Son job ? Tailler dans les multiples rameaux des dépenses publiques. Avec un objectif très ambitieux : une économie de 50 milliards d'euros d'ici 2017 à répartir entre l'État, les agences de l'État, la protection sociale et les collectivités locales. La répartition des grandes masses se fait au sein du conseil stratégique de la dépense publique, mis en place autour du chef de l'État, à la suite de sa conférence de presse du 14 janvier. Les réunions sont fréquentes (une par semaine) et se conjuguent à celles sur le "pacte de responsabilité" (une par semaine aussi) dont les sujets sont connexes. Pour arrêter avec les "coups de rabot" qui ne règlent aucun problème de fond, Cazeneuve a donc décidé d'avancer la procédure budgétaire. En s'y...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant