Budget 2017 : le plan d'économies réduit à 40 milliards

le
0
Le dernier budget du quinquennat tiendra-t-il ses promesses de réduction du déficit à 2,7 % du PIB ?
Le dernier budget du quinquennat tiendra-t-il ses promesses de réduction du déficit à 2,7 % du PIB ?

Le dernier budget du quinquennat tiendra-t-il ses promesses de réduction du déficit à 2,7 % du PIB ? C'est en tout cas ce qu'a réaffirmé Michel Sapin en dévoilant son projet devant la presse, mercredi matin à Bercy, après les doutes exprimés par le Haut Conseil des finances publiques. Le ministre de l'Économie et des Finances a tenté de répondre point par point aux critiques des experts et des économistes chargés de scruter le budget.

Ce qui est certain, c'est que l'effort d'économies sur les dépenses a été largement réduit par rapport au plan initial de 50 milliards sur trois ans dont le gouvernement avait fait le symbole de son sérieux budgétaire. Il y a quelques mois, le gouvernement avait, certes, reconnu que le montant ne serait pas atteint, invoquant la nécessité de financer des dépenses militaires et de sécurité supplémentaires après les attentats qui ont frappé la France. L'exécutif avait aussi pointé les conséquences de la faible inflation, qui réduit l'effet de certaines mesures comme le gel des prestations. Mais François Hollande avait néanmoins assuré, dans son interview du 14 juillet, qu'il parviendrait tout de même à réaliser 46 milliards d'économies par rapport à l'augmentation naturelle des dépenses d'une année sur l'autre, soit pas très loin du fameux totem politique.

La baisse des intérêts de la dette à la rescousse

En réalité, le véritable...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant